Le réservoir des cigognes


    novembre 2000 par David Synold

      "Idéal pour apprendre à pêcher à la mouche, ouvert tous les jours, praticable quelles que soient les conditions météo, et la cerise sur le gâteau : des poissons superbes ! C’est ça le réservoir des Cigognes."

      Situé à cinquante kilomètres au Nord/Est de Strasbourg, en direction de Karlsruhe (Allemagne) à Seltz, ce très beau réservoir de deux hectares et demi est réservé à la pêche à la mouche. Le droit de pêche appartient à l’AAPPMA de Seltz, mais il faut avant tout remercier l’ initiateur du projet qui en est aussi le gestionnaire et le promoteur ; Claude Behr . le réservoir des cigognes Son eau pure (nappe phréatique d’Alsace), la qualité de ses poissons, l’aménagement pratique, concourent à en faire un haut lieu de la pêche à la mouche en Alsace.

      Toutes les techniques de pêche à la mouche y sont autorisées (sèche, nymphe, streamer, noyée avec train de trois mouches), les hameçons doivent être démunis d’ardillon, ou ce dernier devra être écrasé. Le réservoir est ouvert toute l’année, sauf en juillet/août, tous les jours de la semaine, avec réservation conseillée pour le dimanche, il y a souvent beaucoup de monde et théoriquement le nombre de places est limité à quinze... même s’il existe une certaine tolérance !

      Le cheptel piscicole est composé de truites arc en ciel, farios, aguabonitas (jaunes), mais aussi de carpes, tanches, rotengles, perches, brochets. En 1999 un sandre de quatre vingt trois centimètres y a même été pris à la mouche !

      Ouvert depuis 1997, le prix, qui était pendant les trois premières saisons de 70 francs (30 francs pour les moins de dix huit ans, en no kill) est passé à 80 francs (40 francs pour les moins de dix huit ans en no-kill) pour la saison 2000/2001. Cela est le fait du prix de revient élevé de la gestion (à titre indicatif il a été introduit pour plus de cinquante mille francs de salmonidés au cours de la saison passée).

      La pêche en réservoir à pris une part importante dans le petit monde de la mouche on en a pour preuve les de quatre cent cinquante moucheurs différents qui ont déjà fréquenté le réservoir des cigognes, mais aussi les douze cent trente six cartes payantes dont cinquante trois cartes jeunes qui font le succès d’une telle initiative.
      On peut pourtant déplorer le braconnage régulier du lieu, malgré le passage régulier du président et d’un garde, sans compter les cormorans nous déciment fortement la population piscicole.

      Les pêcheurs en parlent : Rapport qualité prix excellent c’est ainsi que je qualifierai le réservoir des cigognes en tant que consommateur.
      En tant que pêcheur je ne peux m’empêcher de rentrer dans les détails de cet endroit plaisant et calme dont canards, chevreuils, cigognes et autres animaux peuplent les alentours. La surface est conséquente, plus de deux hectares. Bien entretenus les abords se prêtent à de longs lancers....des pontons flottants complètent les aménagements la qualité de l’eau peut être qualifiée de bonne, relativement transparente selon les jours et les saisons. Il s’agit de deux anciennes gravières reliées par un chenal.

      Il y a une communication directe avec la nappe phréatique. Cela peut poser quelques inconvénients en hiver. Si les précipitations sont fortes le niveau peut ainsi monter de plus de cinquante centimètres, il est alors amusant de voir circuler les truites sur les prés. La qualité du poisson est bonne. Ces derniers sont combatifs et parfois difficiles. Présence de grosses pièces.

      Un gardiennage sérieux est assuré, on est quasiment contrôlé à chaque fois. Lors du passage de Claude Behr, (qui est à l’origine de ce projet) ce dernier prend le temps de discuter avec les gens, de conseiller sur la mouche où la technique à utiliser.
      L’atmosphère est sympathique ainsi que la petite auberge des cigognes (sur place) ou l’on déjeune très bien pour un prix modeste.

      Chaque journée passée a Seltz m’a laissé un bon souvenir cela quelles qu’aient été les conditions météo. D’aucuns vous diront qu’il y a peu de poissons....J’ai fait des très belles pêches, j’ai frisé la bredouille.....il en est de même à la rivière. Il s’agit d’un réservoir et non d’un étang à truites où des poissons à peine lâchés se précipitent sur le moindre leurre où le moindre mégot..... J’ai le souvenir de combats mémorables avec des farios (géniteurs réformés) de plus de quatre livres... ...alors, ...à Seltz, chaque poisson se mérite ! - Jean-Rémy Schleifer.

      Si vous voulez vous initier ou vous perfectionner dans le lancer, le montage des mouches, etc.., vous pouvez prendre contact avec la section mouche qui a été créée au sein de l’AAPPMA de Seltz : les Seltzer Muckefischer.

            | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

              Copyright echosmouche.fr
              Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
              Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire