Tout fouet, tout femme...


    Danièle Thierry


    novembre 2000 par Danièle Thierry

      Tout fouet, tout femme... ... L’éventail des livres traitant de la pêche à la mouche n’a jamais été aussi large qu’aujourd’hui. En fait, les auteurs et les maisons d’édition, exploitent l’engouement sans cesse croissant pour ce merveilleux mode de pêche.
      Malheureusement, on doit trop souvent regretter, à la lecture de toutes ces nouveautés, que les mêmes théories et conseils techniques, aussi judiceux soient-ils, sont toujours ressassés. En fin de compte, même si l’on s’est agréablement diverti, lorsque l’on referme le livre il faut bien admettre que l’on a pas appris grand-chose de neuf...
      L’art de la pêche à la mouche est bien plus que la somme des connaissances techniques, théoriques et pratiques, du matériel et des moeurs des insectes et des salmonidés. Il peut, pour qui le veut, devenir le berceau d’un autre art, celui de vivre, propice à la croissance et à l’épanouissement des qualités et des vertus humaines.

      Danièle Thierry l’a très bien compris, elle qui nous fait un inestimable cadeau en nous offrant de partager ses regards particuliers sur la pêche au fouet, dans un recueil de poèmes intitulé "Paroles éphémères d’une pêcheuse à la mouche".

      Au fil de cinquante-trois chefs-d’oeuvre, on découvre à la fois avec surprise et ravissement l’humour, l’ironie et la dérision, l’amour, la tendresse et surtout la passion, qui s’adressent tant à l’être cher qu’aux chers poissons .... sans jamais sortir du monde de la mouche. L’ouvrage est de surcroît agrémenté de seize encres étonnantes de l’auteur qui, au passage nous permet de profiter de sa culture halieutique très étendue, comme de sa connaissance des auteurs classiques et contemporains.

      Danièle Thierry, c’est aussi - et sûrement avant tout - une femme, une vrai de vrai qui s’affirme telle tout au long de son écrit. Illustrer cette évidence par l’une ou l’autre citation équivaudrait , en quelque sorte, à dépareiller maladroitement une admirable collection de mouches. Le pêcheur prendra plutôt rendez-vous - dans le livre ! - avec Madame Thierry ...

      Sans hésitation, on peut affirmer qu’après Dame Julyana Berners (The Treatyse of Fysshynge wyth an Angle, 1496) et Muriel Foster (Muriel Foster’s Fishing Diary, 1884-1963), toutes deux anglophones, Danièle Thierry, en inaugurant le genre poétique, entre par la grande porte des meilleurs auteurs de la littérature halieutique.

      Que les très (trop !) nombreux machos que compte la corporation fassent de cette plaquette leur livre de chevet. Leur grand coeur sensible - que si souvent ils dissimulent au fond de la poche la plus profonde de leur gilet - se réchauffera et battra un peu plus vite en ce début de saison traditionnellement propice, pour tous les moucheurs, aux rêves les plus merveilleux. - Copyright © Jean-Marie Vankoekelbergh - Le Pêcheur Belge - & Danièle Thierry.


      "Paroles éphémères d’une pêcheuse à la mouche" vous parviendra, franco de port, à domicile après envoi de 100 FF à Madame Danièle Thierry - 41, route de Desvres - Course à 62830 Doudeauville - France - Tél : 03.21.10.62.87.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire