Kill ou No-kill ?


    décembre 2000 par EchosMouche

      Kill ou No-kill ?! Depuis la nuit des temps, le pêcheur s’est toujours conduit comme un prédateur et si, aujourd’hui, la pêche a perdu son rôle essentiellement alimentaire pour devenir pêche passion ; il n’empêche que nous en conservons parfois les habitudes - en ramenant un beau panier de truites - et toujours les mêmes attitudes dans notre approche du poisson.

      Pêche à la mouche, au toc , au lancer ... : le monde de la pêche est une grande famille et, comme dans toute famille, il y a des mots qui fâchent. Parmi ceux-ci, je retiendrai le mot no-kill avec ses partisans, ses opposants, son cortège de propos houleux et de polémiques inutiles.

      Si le principe même du no-kill n’est pas à remettre en cause, c’est peut-être notre attitude face au no-kill et nos réactions vis à vis des autres pêcheurs qui méritent réflexion. Alors, Kill ou no-kill ? Pour ou contre ? Pour quelles raisons ? Dans quelles conditions ? Quelles conséquences ?...

      Echos Mouche a décidé d’aborder avec vous ce sujet brûlant en vous invitant à prendre votre plus belle plume pour nous faire part de votre avis et de votre expérience en la matière. Suite à vos réponses et selon le taux de participation à ce mini-sondage, nous tenterons d’ébaucher le portrait du no-kill tel que vous le percevez et le vivez, dans une de nos prochaines parutions. A suivre ...

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire