A vos marques ...


    janvier 2001 par EchosMouche

      A vos marques ... Les fêtes de fin d’année sont traditionnellement une période à cadeaux et reconnaissons que, dans nos choix, nous sommes tous les victimes plus ou moins consentantes d’un marketing assez agressif et conditionnés par le phénomène des marques.

      Comme c’est le cas pour de nombreuses activités sportives ou de loisir, la pêche à la mouche a ses modes vestimentaires, ses musts, ses marques fétiches qu’elles s’appellent Loomis, Marryat, Orvis, Sage, Scott ... et j’en passe. La pêche à la mouche n’est ni plus chère, ni moins chère qu’une autre activité (golf, tennis, cyclisme, football, basket...), chacun pouvant la pratiquer quelques soient les moyens dont il dispose et si dame fario est parfois dite "éduquée", elle n’en est pas instruite au point de lire la marque qui figure sur votre canne à mouche, votre moulinet ou votre gilet de pêche ...

      Il n’est pas si loin le temps où je pratiquais la pêche à la mouche avec une canne, un moulinet équipé d’une soie d’entrée de gamme, un gilet et une paire de bottes on ne peut plus classiques. Aussi, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant lors de mes lectures une très sérieuse étude sur la consommation où il était fait mention du budget moyen d’équipement d’un pêcheur à la mouche ; budget estimé à environ dix mille francs.

      Plus qu’intrigué, je me suis mis dans la peau d’un moucheur, ayant bourse déliée, devant acheter un équipement rivière complet de bonne facture et de marque, fait pour durer. Armé de ma calculette et d’un catalogue de vente par correspondance, j’ai rempli mon caddie pour atteindre, en final, un total de 10350 Fr dont voici l’inventaire : une canne 7’5 #4 et une canne 9’ #5 à 2000 Fr la canne soit : 4000 Fr , un moulinet : 900 Fr, une seconde bobine : 350 Fr, une soie #4 et #5 flottante à 400 Fr l’unité : 800 Fr, un assortiment de mouches du commerce : 600 Fr, une épuisette raquette : 150 Fr, un gilet de pêche : 400 Fr, une combinaison GORE-TEX : 1800 Fr, une paire de chaussures de wadding : 500 Fr, une paire de lunettes polarisantes : 350 Fr, une casquette : 100 Fr, un permis de pêche : 400 Fr et ... un raton laveur !

      Si le coeur vous en dit, essayez à votre tour de valoriser votre propre matériel : vous pourriez être extrêmement surpris. Je m’en voudrais de clore ici ce chapitre sans préciser, une fois de plus, qu’il est toujours possible de trouver un équipement de base aux environs de mille francs, plaisir et passion compris ! Rappelons, aussi, que ce n’est pas la canne qui fait le lanceur, fut-elle de marque.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire