La Tricho CDC


    juillet 2001 par Jean-Claude Girard & David Synold

      Tricho CDCDescription

      Cette imitation est une de mes émergentes de sedge favorite. Elle pêche aussi bien sur les grands lisses que dans les courants et remous.

      Elle se compose de matériaux classiques, simples et indémodables : soie noire pour le montage et la tête, herl de paon ébarbé pour le corps, dubbing fin pour le thorax et cul de canard pour les pattes et la flottaison .

      Le herl de paon ébarbé est fragile, pour le solidifier on pourra avant la pose du dubbing et des pattes, passer le corps au vernis à séchage rapide.

      Utilisation

      Malgré une silhouette qui rappelle sans conteste, un trichoptère au stade émergent, j’utilise cette mouche, dans de nombreux cas... pour imiter les bibio, les diptères terrestres et même lors d’éclosions d’éphémères.

      Elle est aussi efficace lors de la pêche de l’eau, en l’absence d’activité en surface, sur les plats et dans les courants. Elle séduit plus particulièrement la truite, mais peut dans les petites tailles, faire monter les ombres à l’automne.

      Variantes

      Le montage de cette imitation, comme de nombreuses autres, peut bien évidement, se décliner en d’autres teintes.

      Ce changement de teinte se ferra de préférence sur le dubbing, que l’on peut monter en marron, en gris ou même en jaune. On peut également jouer sur les teintes des plumes de cul de canard.

      Liste des matériaux

      Hameçon courbe et fin de fer de 10 à 18.
      Soie de montage noire de 4/0 à 14/0.
      Dubbing fin (en mélange synthétique et naturel) de teinte olive.
      Herl de paon ébarbé.
      Plume de cul de canard grise.

      Montage pas à pas

      Après avoir serré l’hameçon dans l’étau, enroulez la soie de montage en partant à 3 mm de l’oeillet en allant vers la courbure. Mouillez et fixez un herl de paon ébarbé à la courbure de l’hameçon. On mouille la plume pour pour la rendre plus malléable et moins cassante. Ramenez la soie vers l’avant. Roulez le herl de paon ébarbé, jusqu’à jusqu’aux 2/3 de la longueur totale du montage. Bloquez le herl par deux tours de soie et coupez l’excédent.
      Préparez une boucle de fil avec l’outil à dubbing et ramenez la soie de montage en la roulant jusqu’à 2 millimètres de l’oeillet. Passez dans la boucle de soie quelques fibres de dubbing fin, un mélange synthétique et naturel donne de bon résultat. Serrez la boucle de soie pour former le dubbing. Vous pouvez vernir le corps à ce moment.
      Roulez deux à trois tours du dubbing que vous venez de former et le bloquer avec quelques tours de soie. Coupez l’excédent. Préparez une plume de cul de canard, en ramenant ses fibres vers l’arrière en dégageant la pointe. Fixez par sa pointe, la plume que vous venez de préparer.
      Prenez son rachis avec une pince à hackle et roulez la en veillant à maintenir ses fibres vers l’arrière du montage ; deux ou trois tours feront l’affaire. Bloquez la plume, coupez l’excédent et rabattez les fibres vers l’arrière, tout en formant la tête avec la soie de montage. Faites un noeud final et vernissez le tout.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire