L’Olive BHGR


    novembre 2001 par Jean-Claude Girard & David Synold

      image 240 x 238 Description

      Voilà une nymphe directement inspirée de l’école anglaise. La différence entre ce montage et le fameuse gold ribbed se situe essentiellement dans la teinte du dubbing qui est traditionnellement naturel (gris fauve) et dans la présence d’une bille dorée placée en tête pour le lestage et l’attractivité du montage. On a bien sûr gardé le cerclage doré du corps.

      De conception simple et accessible à tous les monteurs même débutants, cette nymphe permet de prendre régulièrement des truites mais est plus particulièrement destinée aux ombres d’automne.

      Ce montage est réalisé à partir de matériaux classiques, simples et indémodables : soie noire pour le montage, fibres de plumes cerques et dubbing de lièvre pour le corps. Côté lestage, la bille métalique est combinée au fil de plomb fin. Pour les montages sur hameçons de 10 on peut utiliser une bille n° 3, de 12 à 14 une n°2 et de 16 à... une bille n°1. Le fil de plomb fin est roulé sur une longueur et demie de la hampe et cela quelque soit la taille de l’hameçon.

      Utilisation

      Par la présence d’une queue, ce montage imiterait plutôt une larve d’éphémère ou de plécoptère, mais ce détail a t’il vraiment une importance cruciale ?

      Pour ma part j’utilise principalement cette mouche, durant le mois qui suit l’ouverture, au mois de juillet et d’août ainsi qu’en octobre, novembre et décembre pour la pêche de l’ombre en seconde catégorie.

      Elle séduit la truite et reste très efficace sur les ombres. Aux dires de quelques amis, cette nymphe pour peu qu’on la tricote lentement au bout d’un long bas de ligne d’au moins 6 mètres et d’une soie flottante en eau dormante, réserve quelques bonnes surprises.

      Variantes

      Le montage de cette nymphe peut, bien évidemment, se décliner en d’autres teintes, pour peu que l’on reste raisonnable. J’ai une affection plus particulière pour le brun/rouille, mais le dubbing rouge/rose mêlé à un peu de blanc m’a offert quelques uns de mes plus beaux ombres. Dans les petites tailles, le fil de laiton remplace avantageusement le tinsel plat. Pour ma part, je suis un inconditionnel de la taille 14.

      Liste des matériaux

      Hameçon droit standard de 10 à 16.
      Soie de montage noire de 4/0 à 14/0.
      Dubbing de lièvre olive
      Fibres de plume de cou de coq ou de marabout olive.
      Tinsel plat de largeur moyenne et de couleur or
      Bille dorée
      Fil de plomb

      Montage pas à pas

      Après avoir passé une bille dorée, serrer l’hameçon dans l’étau puis commencer à enrouler le fil de plomb fin au bord de la courbure. Continuer les enroulements jusqu’à la bille avant de repartir vers l’arrière, jusqu’à mi hampe. Coller le plomb sur l’hameçon avec de la cyanolite. Fixer la soie de montage et recouvrir le fil de plomb en veillant à combler les vides jusqu’à l’obtention d’un sous corps de forme conique.
      Ramener la soie de montage vers la courbure et fixer les fibres de plumes qui formeront la queue. Couper l’excédent au ras. Fixer le tinsel... former et enrouler le dubbing pour créer le corps de l’imitation.
      Bloquer le dubbing par deux ou trois tours de soie et couper l’excédent. Enrouler le tinsel à spires non jointives sous un angle d’environ 45°, bloquer le tinsel , faire un noeud final avant d’apposer le vernis.

      *bhgr : bead head gold ribbed.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire