L’Olive CDC


    mai 2001 par Jean-Claude Girard & David Synold

      image 240 x 200 Description

      Dans la pure lignée des montages de type voilier, cette imitation d’éphémère est tout à fait accessible aux monteurs débutants. Elle se compose de matériaux classiques, simples et indémodables : soie noire pour le montage et la tête, cerques en fibres de plumes de coq, corps et aile en cul de canard.

      On pensera, lors de la pose de l’aile, à glisser parmi les deux ou trois plumes de cul de canard grises, une plume blanche pour faciliter le repérage de l’imitation sur la surface de l’eau. Pour augmenter son attractivité, particulièrement pour l’ombre, on peut cercler le corps d’un fil de soie floche vert clair ou d’un brin fin de bril de couleur argent.

      Utilisation

      J’utilise principalement cette mouche, pour imiter la Baétis rhodani au stade adulte, plus particulièrement le subimago. La première génération de l’insecte est généralement présente de février à juin, la seconde, plus petite, de septembre à décembre.

      Elle est aussi efficace lors de la pêche de l’eau, en l’absence d’activité en surface. Elle séduit la truite, mais reste une mouche à ombre très efficace. En eau dormante, elle sert essentiellement à imiter l’olive des lacs.

      Variantes

      Le montage de cette imitation peut se décliner en gris clair, gris foncé, jaune paille, jaune franc ou autre. j’ai une affection plus particulière pour le brun-rouille ; le plus difficile restant de trouver un compromis entre la variété des teintes et la qualité des plumes de CDC.

      Liste des matériaux

      Hameçon standard et fin de fer, de 14 à 20.
      Soie de montage noire de 4/0 à 14/0.
      Fibres de plume de cou de coq grises, vertes ou olives.
      Plume de cul de canard olive.
      Plumes de cul de canard grise et blanches.

      Montage pas à pas

      Après avoir serré l’hameçon dans l’étau, enroulez la soie de montage du 1er tiers de la hampe vers la courbure, endroit où vous fixerez les cerques. Fixez une plume de cul de canard par sa pointe. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez la mouiller. Vrillez la plume de cul de canard sur elle même pour créer une sorte de dubbing de CDC.
      Enroulez le dubbing pour former le corps de l’imitation, bloquez par 2 ou 3 tours de soie et coupez l’excédent. Vous pouvez tailler les fibres trop longues. Fixez 1 ou 2 plumes de CDC gris (selon la taille du montage), pointes vers l’œillet en y incorporant 1 plume blanche. Réglez la longueur des plumes à une fois et demi la longueur du corps. Coupez l’excédent des plumes au ras de la soie. Ramenez les plumes à environ 45° vers l’arrière et les bloquer avec la soie. Formez la tête, faites un nœud final et vernissez. Couper la soie et taillez l’aile à environ une fois la longueur du corps.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire