L’Araignée Grise à corps jaune CDC


    juin 2001 par Jean-Claude Girard & David Synold

      image 240 x 222 Description

      La grise à corps jaune est une mouche made in France, qui date déjà de quelques dizaines d’années. Cela n’enlève rien à l’efficacité mainte fois prouvée de cette araignée, sur de nombreuses rivières, dépassant même le cadre de l’hexagone.

      Le temps où les bouts de ligne étaient fait de 16 de 18 voir de 20 centièmes sont bien révolus et au vu de la collerette du montage d’origine, il fallait bien résoudre le problème du vrillage de nos bouts de ligne modernes. Pour ce faire, tout en gardant le patron d’origine, je remplace simplement la plume de cou de coq de la collerette par une plume de cul de canard.

      Utilisation

      Cette mouche, imite toutes les éphémères claires et moyennes, au stade adulte, plus particulièrement l’imago. Elle est aussi efficace lors de la pêche de l’eau, en l’absence d’activité en surface. C’est principalement une mouche à truite.

      Variantes

      L’araignée grise à corps jaune, reste égale à elle même, ce qui n’empêche que toutes les araignées peuvent se monter sur ce même patron.

      Liste des matériaux

      Hameçon standard et fin de fer, de 14 à 18.
      Soie de montage jaune paille de 4/0 à 14/0.
      Fibres de plume de cou de coq grises.
      Plume de cul de canard grise.

      Montage pas à pas

      Après avoir serré l’hameçon dans l’étau, enroulez la soie de montage en partant à deux ou trois milimètres, jusqu’au bout de la hampe. Fixez une pincée de fibres de plume de cou de coq grises et coupez l’excédent. Formez le corps par superposition d’enroulements de soie de montage. Amenez cette dernière à l’avant, au ras du corps.
      Préparez une boucle de soie avec l’outil à dubbing et ramenez la soie jusqu’à l’oeillet. Passez dans la boucle de soie les fibres d’une plume de cul de canard grise avec son rachis. Tendez la boucle de soie pour pincer les fibres et coupez le rachis. Former le dubbing en enroulant la boucle de soie.
      Formez la collerette en enroulant le dubbing que vous venez de faire, comme si vous enrouliez une classique plume de cou de coq. Pendant l’opération, peignez les fibres vers l’arrière du montage, en vous servant de vos doigts. Bloquez le dubbing par deux ou trois tours de soie en plaquant les fibres de plume de cul de canard vers l’arrière. Formez la tête, faites le noeud final ouis apposez une goutte de vernis. Coupez la soie de montage et taillez la collerette au ciseau.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire