L’Universel


    juin 2002 par Jean-Claude Girard & David Synold

      image 240 x 180 Description

      Fabriqué à partir de plumes de flanc de cane, ce sedge d’allure classique est censé imiter un trichoptère. Montée à partir de matériaux classiques, cette imitation, simple à réaliser, est généralement déclinée en deux tailles 12 et 14.

      Utilisation

      Très prenant, de flottaison plutôt basse, ce sedge a aussi la particularité, de par sa teinte, d’être extrêmement visible. On l’utilisera de préférence pour les coups du soir lorsque la lumière commence à se faire rare. Un modèle simple et efficace que chaque moucheur se doit d’avoir à portée de main.

      Variantes

      Le dubbing de lièvre pourra être remplacé soit par un dubbing synthétique de couleur olive ou en Cul de canard de couleur naturelle ; soit par un palmer réalisé avec une plume de coq ou de Cul de canard.

      Un hackle de couleur miel ou, mieux, encore une plume de Pardo ou de coq de Corréze pourront se substituer au hackle roux monté en collerette.

      Liste des matériaux

      Hameçon standard et fin de fer de 12 à 14
      Soie de montage marron de 4/0 à 14/0.
      Dubbing de lièvre.
      Plumes de flanc de cane naturelle
      Hackle roux.

      Montage pas à pas

      Après avoir serré l’hameçon dans l’étau, enrouler la soie de montage jusqu’à la courbure de l’hameçon. Préparer une boucle à dubbing et insérer le dubbing de lièvre ou , autre possibilité, utiliser un dubbing sur fil prêt à l’emploi. Enrouler le dubbing de lièvre vers l’avant sur les deux tiers de la hampe. Bloquer le dubbing sous quelques tours de soie et couper l’excédent.
      Préparer et ébarber deux plume flanc de cane naturelle. Poser les plumes de cane de part et d’autre de la hampe de manière symétrique et légérement en biseau. Fixer solidement les plumes sous quelques tours de soie et couper l’excédent des plumes au ras du rachis. Préparer un hackle roux, le positionner sur la hampe, l’enrouler vers l’avant pour former la collerette.
      Avec la soie de montage, former la tête, faire le noeud final, couper l’excédent de soie puis terminer le montage en appliquant une goutte de vernis rapide sur la tête.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire