Dominique Bouillo NewStyle


    Le choix de la passion


    septembre 2004 par EchosMouche

      Dominique Bouillo En juin 2001, je vous avais proposé un portrait de Dominique Bouillo que j’avais rencontré, cette année là, lors du Salon d’Auteuil où il exposait ses fameuses éphémères en cuivre et laiton.

      Depuis, l’eau a coulé sous les ponts. Dominique qui, depuis des années, carressait le secret espoir de se consacrer uniquement à sa (ses) passion(s) - il excelle aussi dans l’art de la photographie - a décidé de sauter le pas au début de cette année. Abandonnant, tout du moins pour un temps, son activité professionnelle il a installé son atelier d’artiste, au calme, dans un petit coin de nature dans l’arrière pays varois.

      Ses éphémères qui nous semblaient déjà fort abouties ne lui suffisaient plus. Perfectionniste dans l’âme, Dominique souhaitait aller plus avant ; aussi s’est-il mis en quête de nouvelles idées, de nouveaux concepts. Pour concrétiser cette nouvelle approche, il a décidé de réaliser un chef d’oeuvre qui lui servirait de référence pour ses créations à venir. Après de nombreuses recherches, de nombreux tâtonnements, des heures et des heures de travail, Dominique est enfin parvenu à ses fins.

      Dominique Bouillo

      Cette oeuvre majeure, que nous vous dévoilons aujourd’hui en avant-première, constitue plus qu’une évolution. Nous assistons là à un changement radical dans l’approche du sujet et dans le style de l’artiste. Je vous laisse admirer le réalisme de l’ensemble, le luxe de détails, la finesse des lignes et des ailes ciselées. Je vous laisse deviner les effets de lumière engendrés par le socle de verre sur les surfaces métalliques lorsque cette Heptagenia sulfurea sera entièrement achevée. Cette superbe éphémère, dont les dimensions s’inscrivent dans un rectangle de 12,5 x 15 cm hors cerques, partira prochainement pour l’Italie où elle sera exposée sur la côte Adriatique avant de reprendre le chemin de la métropole où vous pourrez, enfin, l’admirer à l’occasion des prochains salons de printemps.

      Dominique n’est encore qu’à ses débuts. De nombreux projets, où laiton et cuivre se marieront désormais avec tungsten et acier, sont en gestation. A cette superbe éphémère succèdera, dans peu de temps, une Danica puis ... d’autres éphémères aux reflets dorés ou cuivrés, toutes aussi belles les unes que les autres.

      Dominique a fait le choix de la passion. Il ne lui manque plus que la reconnaissance du public pour vivre de son art. Gageons que le succès sera au rendez-vous car il le mérite amplement.

      Dominique Bouillo
      7 Rond Point Libération
      83510 Lorgues
      Tél. 04.94.73.98.81

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire