Truites et Saumons en Michigan (Part. 1)


    septembre 2001 par Emile Bertrand

      truites MichiganDécouvertes en 1668 par un Jésuite Français du nom de Père Marquette, le Traité de Paris de 1783 donna aux Etats Américains toutes ces terres qui constituent l’Etat du Michigan situé à l’intérieur des terres au nord-est des Etats Unis.

      Il faut compter plus de treize heures pour traverser du Sud au Nord-Ouest ce vaste territoire qui couvre cent cinquante mille sept cent quatre vingt kilomètres carrés. Une grande partie de cette péninsule - bordée par le lac Michigan, le lac Huron et le lac Erié - est recouverte de très grandes forêts où quelques chasseurs se perdent à jamais. Près de deux millions de cerfs peuplent ces étendues boisées, cent cinquante mille sont tués chaque année en novembre ; des milliers provoquent de nombreux accidents - mortels pour certains - principalement la nuit.

      Les rivières et les ruisseaux peuplés de truites sont nombreux et facilement accessibles pour la plupart. Très peu pêchés par le passé, la pression est aujourd’hui devenue intense ; aussi, pour être plus tranquille, nous choisissons des endroits assez difficiles d’accès pour lancer nos cannes. Un de nos ruisseaux préféré se situe dans le nord ouest,dans la forêt de Manistee, couvert d’arbrisseaux, où vous n’avez que deux ou trois mètres pour lancer. C’est dans ces endroits où la végétation est très dense et qui vous empêche de pêcher librement que vous prenez souvent les plus belles truites de votre vie.

      Aujourd’hui, nous partons de plus en plus souvent pour trois ou quatre jours près de Baldwin, petite ville d’environ trois milles habitants, au nord-ouest de l’état. Après un trajet en voiture de plus de trois heures et demi, nous louons un chalet dans la forêt ; la rivière Baldwin passant à quatre mètres de la maison et la rivière du Père Marquette à dix minutes de marche. La pêche sur cette dernière est exclusivement autorisée à la mouche et en no-kill ; ce long cours d’eau se jette dans le lac Michigan, près de Ludington. Ces deux rivières à truites sont très froides et les seuls autres poissons que l’on y trouve sont les saumons kings et cohos qui se pêchent à la fin du mois d’août et en septembre quand ils rentrent, après leur cycle, dans les grands lacs pour retourner dans les cours d’eau où ils ont vu le jour pour y pondre et finir leur vie après trois à quatre ans d’existence. A cette période de l’année, quand vous pêchez la truite, et aussi , la stealhead - truite de lac - avec un niveau d’eau entre les genoux et la ceinture, et que vous voyez ces engins de vingt à cinquante livres vous frôler en remontant le courant sans se presser, cela vous donne une drôle de sensation.

      Les meilleurs moments pour pêcher les saumons sur les grands lacs se situent de la fin du printemps au milieu du mois d’août en bateau et à la fin d’août depuis les jetées. Il m’est arrivé d’en atttraper quelques uns d’environ vingt livres et garde d’excellents souvenirs de ces moments intenses. Nous sommes heureux d’avoir encore des rivières qui ne souffrent pas trop de pollutions, mais avec la population - plus de neuf millions d’habitants - qui va croissante d’année en année , un jour viendra où ces cours d’eau ressembleront peut être, à leur tour, aux rivières de chez nous*. Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour vous emmener à la découverte des Truites dans le Michigan - Kénavo !

      - Truites et Saumons en Michigan (Part. 2)


      Emile Bertrand est originaire de Morlaix - Finistère - où il a passé sa jeunesse au Château Tremblant. Il réside depuis de nombreuses années avec son épouse dans l’Etat du Michigan.

            | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

              Copyright echosmouche.fr
              Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
              Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire