Pêche Mouche N° 30


    bimestriel Mai-juin 2002


    mai 2002 par Pêche Mouche

      Pêche Mouche N° 30 EDITORIAL
      Du respect, nom de Dieu ! - "J’ai pêché avec Untel : pas mal ,mais surfait !" Cet Untel est un grand nom de la mouche, un de ceux ayant marqué leur époque. J’ai trop souvent entendu cette phrase. Désormais, elle me hérisse le poil ! Pourquoi tant de haine ? Comportement oedipien : tuer le père pour s’affirmer et gagner la Terre promise ? Ou simple méchanceté ?
      Je ne parle pas de l’apprenti moucheur qui cherche à évaluer ses connaissances en profitant de la chance qu’il a de côtoyer quelques instants uns star de la pêche. Il va demander, quémander, et parfois pousser la vedette dans ses retranchements. Je veux parler des irrespectueux, des acariâtres. De ceux qui n’entendront qu’une seule chose, que Untel en question fasse un faux pas, une erreur, ou soit victime d’une grande fatigue. Et ce sera l’hallali, la curée, le coup de grâce. Puis il dira plus tard, en apartté : "Untel ? Ouais, bof !"
      Est-ce à dire que nos grands noms, ceux qui sont au Panthéon de la mouche, n’ont pas droit à l’erreur ? Qu’il leur est interdit d’être grippé ? Lorque nous montons un Cul de canard, une Pheasant Tail, une nymphe à ombre, un streamer ... quand nous effectuons un beau poser courbe ou nous ébahissons devant notre double traction parfaite, combien parmi nous pensent au chemin parcouru depuis cent ans ? Grâce à ces grands noms, ces Untels.
      A tous les Halford, Skues, Piam, Terrier, Maillet, Devaux, Bresson, Poirot, La Fontaine, Alatissière, Goudard ... merci ! Certains d’entre vous ont disparu. Aux autres, pardon parfoisd’être maladroit. Si, un jour, je prends une truite de plus que vous, je n’en tirerai pas gloriole, car les dés sont pipés. La raison en est simple : ce qui vous intéresse, c’est partager, apprendre aux autres ... et passer un bon moment au bord de l’eau. En vous côtoyant, j’ai appris que ce qui compte à vos yeux chez un pêcheur c’est sa simplicité, son humour, sa profondeur ... et pas le panier de pêche. Vous êtes des artistes, des créateurs.
      Et quand je vois de quelle manière vous avez fait progresser notre pêche, les idées farfelues, saugrenues, mais tellement avant-gardistes qui vous sont venues, et les combats que vous avez menés, je ne peux m’empêcher de lancer aux jaloux : "Un peu de respect, nom de Dieu !".

      Fabrice Monnel
      fabrice.monnel@emapfrance.com

      AU SOMMAIRE DU N° 30

      Editorial
      Courrier
      Hot line
      Actualités
      Dossier : L’Ombre en 2002 - Grosses mouches pour thymallus - Son comportement : une évolution prévisible - Deux nymphes pour la vie - Chaque année à l’époque des bourgeons.
      Point de vue : Petits endroits incongrus...
      Enquête : Société de pêche, ça bouge !
      Technique : Mouches collées
      Dossier : la Riviéra Française - La Roya, métisse franco-italienne - Le nouveau parcours no-kill de Tende - Des lacs Balaour à Fenestre - La Gordolasque - Les résurgences du Var.
      Matériel : Cannes titane : poudre aux yeux ou matériel d’avenir ?
      Nymphe à vue : Les effets de l’accoutumance.
      Destination : Corse, à la découverte d’Isula-nostra.
      Montage : Grosses collerettes en lièvre.
      Matériel : le shopping - Testé pour vous : Trois cannes pour la rivière, trois budgets.
      Entomologie : l’Heptagenia sulphurea, la "blonde aux yeux bleus".
      Voyage : Banana split à Sandy Point.
      Enquête : Vers une reconnaissance des guides.
      Découverte : Le Doubs d’hier et d’aujourd’hui.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire