Nathalie Moreau


    Championne de France Féminine de Pêche à la Mouche


    septembre 2002 par David Synold

      Durant de nombreuses années, les femmes se sont contentées de regarder partir leurs hommes vers cette maîtresse qu’est la rivière... , jalousant sans doute cette relation presque amoureuse qui s’est installée au fil du temps.

      Les temps changent et heureusement, car nous n’avons pas forcément, à la pêche comme ailleurs, offert à ces Dames la place qu’elles méritent. Une fois n’est pas coutume, le portrait de ce mois-ci est celui d’une jeune femme. Comme je le pense depuis longtemps, la pratique de la pêche à la Mouche doit s’ouvrir au femmes, encore trop peu nombreuses dans nos rangs. Bien souvent les hommes résument la pêche à qui a la plus grosse ...truite. Je suis persuadé que la pêche au féminin ne peut qu’aider à calmer le machisme ambiant et apporter une dimension nouvelle à notre sport.

      Il n’est plus rare de rencontrer une femme pêchant assidûment, dans un épanouissement certain ne dépendant pas de la quantité des poissons pris ni de la vanité toute masculine, qui en découle, tout en étant légitimement fière de sa réussite.

      Nathalie Moreau est Championne de France féminine en titre... ce qui ne l’empêche de garder les pieds sur terre. Natahlie qui a vingt ans, exerce le métier de professeur d’éducation physique. Membre du Groupement des Pêcheurs Sportifs de la Thur au Rhin, elle est d’origine bourguignonne et vit en Alsace à Saint Louis. A noter que, comme de nombreux anonymes bénévoles, Nathalie Moreau a participé au 22ème Championnat du Monde de Pêche à la Mouche, en qualité de commissaire au poste 6 sur la Thur. Nathalie a accepté de répondre à quelques une de nos questions.

      DS Peux tu nous dire, en quelques mots et sans dévoiler de secrets, qui est Nathalie Moreau ?

      NM Une jeune femme passionnée et qui ne demande qu’à progresser.

      DS Comment as-tu découvert la pêche à la mouche ?

      NM Je pêche à la ligne depuis toute petite, mais c’est mon oncle Jean-François Moreau, ancien moucheur, qui m’a emmené pour la première fois au bord d’un réservoir, il y a six ans.

      DS Je sais que tu pratiques la pêche à la mouche en compétition, peux tu me dire pourquoi ?

      NM J’aime la compétition, tous sports confondus, et je pense que c’est le meilleur moyen de progresser. Grâce à la compétition on se remet très vite en question.

      DS Tu es Championne de France 2001, comment as-tu vécu cet événement ? Est ce que cela a changé quelque chose à ta façon d’aborder la pêche ?

      NM Le titre de Championne de France a été, pour moi, une grande joie. Si la pêche, auparavant, était plus un loisir, c’est aujourd’hui, devenu plus important. C’est un changement et une sorte de départ pour un entraînement plus sérieux.

      DS Comment et à quelle fréquence t’entraînes tu ?

      NM Je m’entraînais très peu auparavant mais maintenant je dirais ...une fois par semaine.

      DS Parlons un peu des femmes ...Que penses tu de la place qu’occupe actuellement les femmes dans le monde de la pêche à la mouche ?

      NM Le nombre de femmes augmente progressivement et je pense que cela amène une autre vision de la pêche. Elles mériteraient d’être un peu plus respectées par les hommes.

      DS Je sais que tu as été convoqué au sélectif pour l’équipe de France féminine qui défendra nos couleur lors des championnats d’Europe de cette année. Peux tu me parler du déroulement de ce sélectif ? Si tu en as connaissance des résultats de ce sélectif, peux tu nous donner des noms ?

      NM Cela a été une nouvelle expérience très enrichissante. Le stress était présent mais l’ambiance entre femmes m’a permis de passer une journée agréable...Nous sommes six à composer l’équipe de France dont Simone Ruch, qui fait partie du même club que moi, Brigitte Flury, Françoise Desbres, Florence et Liliane.

      DS Quelles sont aujourd’hui tes projets pour l’avenir ?

      NM Je prépare le Championnat d’Europe et j’espère progresser au sein de l’équipe de France.

      DS Personne ne peut ignorer que la compétition est un formidable vecteur de promotion et particulièrement à destination des jeunes... Si tu avais un message à adresser aux jeunes et aux jeunes filles en particulier, quel serait-il ?

      NM Je leur dirais de s’investir dans la pêche à la mouche et de rencontrer d’autres femmes pour se sentir plus forte dans ce milieu particulièrement masculin...

      DS Parlons un peu pêche... Je sais que tu pratiques exclusivement la pêche à la mouche en eaux closes, qu’elles sont ta ou tes techniques préférées ?

      NM J’adore prendre du poisson en sèche mais malheureusement je maîtrise un peu mieux le streamer.

      DS Peux tu nous parler des tes points forts ?

      NM Je peux lancer assez loin par rapport aux autres femmes. La concentration acquise dans d’autres sports et la maîtrise de mon stress me permettent de pêcher jusqu’à la dernière manche.

      DS A l’inverse, quels sont tes points faibles, s’il en est ?

      NM ... la nymphe, la sèche, les pêche dites fines.

      DS Tu n’as jamais pratiqué la pêche à la mouche en rivière et je sais que cette lacune devrait, très bientôt, être comblée. Appréhendes-tu la pêche dans ce milieu bien différent du réservoir, et si oui, pourquoi ?

      NM la pêche en rivière me semble beaucoup plus complexe que celle en réservoir ; la connaissance du milieu et du poisson étant plus importante.


      Quelques heures après avoir répondu à ces questions, Nathalie s’est retrouvée sur les berges ...d’une rivière Vosgienne, sur les parcours du 22ème Championnat du Monde de Pêche à la Mouche où elle a pu se frotter à quelques farios sauvages. Avec une faculté d’adaptation déconcertante au matériel, aux dérives et aux gobages éclairs, elle a pris ses premiers poissons, simplement un peu déconcerté par des tailles peu en rapport avec les arcs qu’elle pique en réservoir ...

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire