Piqûre de rappel


    AAPPMAs : élections des Conseils d’administration


    1er décembre 2002 par EchosMouche

      Piqûre de rappelIl y a quelque mois, j’avais évoqué avec vous, certes un peu prématurément je le reconnais, les élections des Conseils d’Administration de nos AAPPMAs ; sujet qui comportait alors d’étranges similitudes avec l’actualité du moment.

      Le rôle des AAPPMAs , contrairement à certains raccourcis bien pratiques, ne se borne pas à la seule délivrance de permis de pêche assimilée par certains à une taxe dont il est de bon ton de s’acquitter chaque année, mais à un rôle de service public. L’entretien , la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine halieutique, le gardiennage et bien évidemment la reconquête de la qualité de l’eau, qui nous concernent tous au plus haut point , font partie de leurs principales missions.

      Dans ce cadre, elles sont amenées à travailler en synergie avec de nombreux organismes dont les instances dont elles dépendent, les syndicats des eaux, les communes ... Ces conseils d’administration que nous sommes appelés à renouveler sont constitués exclusivement de bénévoles et sont élus pour une durée de cinq ans. Ce mandat dont la durée semble parfois un peu courte en regard de la tâche à accomplir pour ceux qui en ont la charge commencera par une période transitoire de quelques mois qui prendra fin au cours de l’année 2003 avec le renouvellement des fédérations départementales.

      Ces bénévoles qui œuvrent au sein de nos AAPPMAs ont pour seule et unique récompense la satisfaction du travail accompli . Ils endossent d’énormes responsabilités et ne demandent qu’à être épaulés. Comprenez par là qu’il y a des places à prendre : les "yakas", les "fokons", les pleurnichards, les candidats de la vingt cinquième heure saisiront-ils cette chance pour nous montrer, enfin, de quoi ils sont capables ? Permettez moi d’en douter.

      Cette piqûre de rappel, j’en conviens, ne déclenchera probablement pas une ruée vers les bureaux de vote. Ce dont, par contre je suis sûr, c’est que désormais c’est de vous et de vous seul(e)s, de votre participation ou non-participation, dont dépend l’avenir de la pêche.

      * Illustration Franck Ripault

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire