L’aubépine


    avril 2001 par David Synold

      La famille des aubépines ou Crataegus, représente quelques centaines de buissons, d’arbustes et quelques arbres. Arbres à épines, les aubépines se partagent les zones rivulaires et humides.

      l'aubépine

      Les aubépines sont caduques et perdent donc leurs feuilles durant l’hiver, elles possèdent de belles épines qui sont issues d’une modification d’une partie de leurs branches.  l'aubépine Certaines d’entre elles, dès la fin de l’hiver, se couvrent de très petites fleurs à cinq pétales, blanches, roses ou rouges, donnant une note printanière au paysage rivulaire et ce dès l’ouverture de la pêche.

      Les fleurs donnent de belles grappes de petit fruits ronds, rouges ou noirs. Ses fruits offrent une réserve non négligeable de nourriture, pour les oiseaux, particulièrement durant l’hiver.

      Deux principales espèces d’aubépines sauvages, se partagent l’habitat rivulaire et humide. Les hybrides issues de ces deux espèces sauvage, mais aussi des espèces choisies, modifiées et importées pour l’aménagement paysager, sont très courantes.

      L’aubépine monogyne ou Crataegus monogyna, est un petit arbre qui peut atteindre dix mètres de hauteur, sans toutefois dépasser habituellement les quatre à six mètres. Ses feuilles sont vert sombre et très luisantes, formées de deux lobes disposés de chaque côté de la nervure médiane, très prononcée. Elle fleurit généralement dès le début du mois de mai.

      L’aubépine commune ou des bois appélee aussi Crataegus oxyacanthoide, est un arbuste plus petit que le précédent, ses feuilles sont moins lobées et plus ovales. Elle fleurit aussi plus tôt.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire