Pêche Mouche N° 34


    bimestriel Janvier-février 2003


    janvier 2003 par Pêche Mouche

      Pêche Mouche N° 34 EDITORIAL
      Des sous ?
      Pour quoi Faire ?
      Le 25 novembre 2002, le Congrès national des présidents de fédérations de pêche et de protection du milieu aquatique, s’est tenu, à Paris, en présence de Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, Camille Solelhac, président de l’UNPF, et André Grammont, président du CSP. Une motion a été présentée contenant, à part les aléas, incontournables et justifiés, sur les cormorans, les centrales hydroélectriques et les hérons, une mention particulière : dorénavant, les pêcheurs en eaux closes devront adhérer à une AAPPMA et s’acquitter obligatoirement de la taxe piscicole.

      On peut imaginer que, s’inquiétant de la diminution du nombre de cartes de pêche en France, l’Union nationale décide de se refaire au détriment des pêcheurs, de plus en plus nombreux , ne fréquentant que les parcours privés ... Moucheurs arpentant exclusivement les rives des réservoirs, pêcheurs du dimanche réguliers de la truite au kilo, vous avez mangé votre pain blanc : la fête est finie !

      Ce type de mesure n’est pas une exclusivité française, puisqu’elle existe déjà en Angleterre où la pêche en eaux closes est extrêmement développée. Chaque année, avant de poser sa mouche, le pêcheur de Rutland, Bewl ou Chew Valley (les plus fameux réservoirs anglais) doit payer une taxe à la National Rivers Authority (NRA).

      Cet organisme, dépendant de l’Environnement Agency (EA), s’occupe tout à la fois de la qualité de l’eau, de la pêche et du poisson. Il conseille et aide les gestionnaires de parcours privés, entre autres, à gérer leurs stocks et à lutter contre les parasites et maladies touchant les truites. En bref, cette taxe est justifiée, amortie !

      En sera-t’il de même en France ? A quoi serviront les fonds récoltés par l’accroissement supposé des ventes de cartes de pêche que cette mesure devrait générer ? "Supposé", car il est à craindre que certains pêcheurs renoncent définitivement à tremper leur ligne dans l’eau.

      Si c’est pour mieux entretenir nos rivières, relancer une gestion patrimoniale de la pêche, ou encore aider les gérants de réservoirs à proposer un sport de qualité à moindre coût : oui ! Définitivement oui ! Si c’est pour gonfler artificiellement le nombre de cartes vendues ou se payer un bon gueuleton à la fin de l’année, alors, Messieurs de l’Union, vous obtiendrez rapidement ce que probablement vous cherchez à éviter : une pêche à trois vitesse. Les plus déçus rangeront leurs gaules. Les plus aisés lorgneront vers les destinations lointaines. Quant aux autres, modestes passionnés que nous sommes, nous continuerons à payer nos taxes et à arpenter les rives. Mais pour combien de temps ?

      Ne nous décevez pas ! Ou il ne vous restera plus qu’à taxer les deux premières catégories citées. Et là, ce sera autrement difficile !

      Fabrice Monnel
      fabrice.monnel@emapfrance.com

      AU SOMMAIRE DU N°34

      Editorial
      Courrier
      Actualités
      Action Clubs : le Club Mouche d’Arpajon-sur-Cère
      Montage : Dossier - 10 mouches noyées et émergentes.
      Technique : Des prises inattendues.
      Technique : Petites réflexions sur la bagarre.
      Carnet de route : Les Silver Kings d’Islamorada.
      Montage : Montages progressifs, les 5 stades de l’émergence.
      Portrait : Sylvie Bourret, une vie consacrée à la pêche.
      L’oeil de Piam : Les rivières ont une âme.
      Montage : Surprenante peau d’anguille.
      Matériel : le shopping.
      Entomologie : Vous avez dit "buzzers" ?
      Un monteurs et ses mouches : Jean-Marc Chignard, l’efficace.
      Testé pour vous : Des kits réservoirà moins de 250 euros.
      Conseils de guides : Bas de ligne pour débutants.
      Voyage : La Neiden, perle lapone.
      En voiture : Honda CR-V, une valeur sûre.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire