La pallareta


    Porte-bois ou asticot ?


    mars 2003 par Jean-Claude Girard & David Synold

      Description

      Ce montage dit "à l’espagnol" est bien connu des Pêcheurs à la Mouche. Cette mouche noyée, créée dans les années trente par Louis Carrère, tient à la fois du porte-bois et de l’asticot.

      Sa fabrication est à la portée de tous et ne comporte guère de difficultés. Lors de la réalisation du corps, on veillera à ce qu’il épouse la forme parfaite d’une olive. Le lestage de la mouche sera obtenu par application sur le corps de couches successives de vernis transparent.

      Utilisation

      La Pallareta est une artificielle redoutable ; sa collerette en fibres de Pardo la rendant très attractive. Elle est le plus souvent utilisée comme mouche de pointe sur un train de trois mouches.

      Liste des matériaux

      Hameçon Tiemco 9300 taille 10 ou 12
      Soie de montage noire
      Soie floche jaune paille
      Fibres de pelle de Pardo Corzuno

      Montage pas à pas

      Enrouler la soie de montage noire en spires jointives de l’oeillet jusqu’au début de la courbure de l’hameçon. Fixer la soie floche jaune paille sous quelques tours de soie de montage noire. Laisser la soie de montage noire en attente au niveau de la courbure de l’hameçon. Former un corps en forme d’olive avec la soie floche jaune paille.
      Ramener la soie de montage noire, à spires espacées, de la courbure de l’hameçon jusqu’à environ un millimètre de l’oeillet . Saturer le corps de vernis et laisser sécher. Prélever et fixer une pincée de fibres de pelle de Pardo juste avant l’oeillet. Les disposer en éventail en respectant un angle d’environ 45°. Couper à la base l’excédent de fibres puis former la tête. Terminer le montage par un noeud final et une goutte de vernis.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire