Les sources de l’Eclimont


    un parcours de pêche exceptionnel


    mars 2003 par Christophe Bouet

      Les sources de l'Eclimont Loin de toute urbanisation, le domaine des sources de l’éclimont est un parcours de pêche exceptionnel. Blotti au cœur d’une belle vallée verdoyante ou l’artificiel peut aisément se permettre de rivaliser avec le naturel, il n’est alors plus besoin de faire jouer son imaginaire pour se sentir pénétrer par une nature sauvage et s’imprégner ainsi des lieux reposants et vierges que propose le site. Et pour ne pas contrarier le cadre idyllique de ce parcours, sachez que l’Eclimont procure aux hôtes qui le peuplent une eau limpide d’excellente qualité autorisant toutes les techniques de pêche à la mouche que l’on peut rencontrer en rivière .... Comment résister !

      Effectivement, tout prédisposait Pierre Barberot, le maître des lieux, à exercer une profession en rapport avec l’eau pure de l’Eclimont : fils d’un père pêcheur et passionné par la salmoniculture et petit fils d’un Cressionnier installé dans l’extrémité Nord-Est de la Beauce à proximité de Méréville, capitale du Cresson en France, il avait déjà une voie toute tracée pour poursuivre une activité liée avec la nature et la pêche. C’est ainsi qu’il reprit l’affaire familiale près d’Abeville-la-rivière à une trentaine de mètres d’une belle petite résurgence donnant naissance à l’Eclimont, rivière calcaire peuplée de magnifiques petites farios zébrées.

      Les sources de l'EclimontPêcheur à la mouche de talent, Pierre a eu rapidement l’envie de créer un site de pêche sur les trois hectares de terrain qui bordent son exploitation piscicole. De ce désir, il a vite concrétisé ses pensées par l’aménagement d’un superbe parcours conçu de manière très différente des classiques parcours de pêche que l’on peut trouver en contiguïté d’une pisciculture. En effet, Pierre Barberot a creusé des bras de rivière de 5 à 10 mètres de large, de petits étangs conçus exactement comme des pools avec une arrivée d’eau et un courant lent. Car sur le domaine, on retrouve à la fois les plaisirs de la rivière et ceux du réservoir. La nature a été respectée et tout ce qui a été aménagé fait maintenant partie d’un ensemble agréable qui se fond désormais dans le paysage.

      Avec le temps, tout ce qui avait été creusé a été modelé par la nature. Comme les conditions de vie sont sensiblement identiques aux conditions naturelles, les truites acquièrent très vite un comportement de poissons quasi-sauvages. Même si la pêche reste relativement facile à cause de l’important peuplement, il ne suffit pas de mettre n’importe quelle mouche à l’eau pour réussir. Cependant, un pêcheur de bon rang peut sans problème maintenir un niveau de capture très satisfaisant quelque soit la saison car l’eau tempérée de l’Eclimont garantit une activité constante des truites tout au long de l’année. Dès lors, la pêche en sèche se révèle être le moyen de passer une journée très agréable si vous possédez de petits Sedges bruns ou des « Peutes » montés sur hameçon de 14 ou de 16. Quant aux spécialistes de la nymphe à vue, ils pourront trouver là un petit paradis dans cette eau souvent cristalline avec de petites nymphes de type « Pheasant tail » non plombées sur une pointe en 12/100. Dans tous les cas, vous pouvez sans aucun problème vous adresser au maître des lieux qui se tient à la disposition de tous les pêcheurs pour les informer sur les mouches et les techniques qui fonctionnent sur le parcours.

      Les sources de l'EclimontIl a d’ailleurs tout prévu pour le confort de ses visiteurs : Un Lodge les attend ou les plus étourdis pourront trouver tout le matériel qu’ils auront oubliés et dont vous avez besoin, du moulinet à la soie, des mouches à la graisse, du gilet à l’épuisette ou bien même une canne à mouche. Depuis peu, la petite boutique de Pierre est devenue « SAGE Shop », gage de la qualité de ses prestations. De plus, et là est l’essentiel après la pêche, le lodge d’accueil des Sources de l’Eclimont est bien approvisionné en nourriture et boissons dont vous pourriez avoir envie ... Café chaud y compris.

      En ce qui concerne le peuplement du site, Pierre produit lui même les poissons que l’on trouve dans les eaux du parcours. Et en amoureux des salmonidés il ne pouvait produire que des truites de qualités en parfaite santé physique, bannissant les surplus de piscicultures intensives aux nageoires atrophiées.

      Le parcours regorge à part égale de grosses arc-en-ciel et de très belles farios qui sont accompagnées par quelques gros saumons de fontaine, de rares Ombles chevalier, quelques truites Tigers et des Black-Bass.Les sources de l'Eclimont Même si certaines truites dépassent les quatre livres, le poids le plus commun de ces poissons varie entre la livre et le kilo. Ce n’est certes pas très élevé en rapport avec d’autres parcours de pêche mais la quantité de truites est ici assez remarquable. L’eau limpide de l’Eclimont qui se trouve à proximité de sa source et la pression de pêche rendent nos compagnes de jeux particulièrement éduquées et ajoutent un plaisirs indéniable à la qualité de notre pêche, nécessairement fine et technique.

      Pierre est particulièrement attentif au respect des poissons, des pêcheurs ... et de la pêche. Lors de notre dernière rencontre, il me citait diverses anecdotes ou il faisait allusion à des techniques peut orthodoxes qu’avaient déjà employé certains pêcheurs heureusement peu nombreux. Il insistait d’ailleurs sur le comportement irrespectueux et malveillant de pêcheurs à la mouche, parfois très connus dans notre petit monde de la pêche, qui ne reflète heureusement pas l’image de courtoisie et de noblesse que mérite notre technique à laquelle Pierre voue une affection toute particulière.

      Ainsi, il a décidé voilà quelques temps d’arrêter d’organiser des rencontres et des compétitions sur son parcours car l’éthique de quelques compétiteurs n’était pas en corrélation avec la morale et la déontologie qu’il a de la pêche à la mouche. Et si je vous narre ces propos ce n’est pas pour faire de Pierre une personne irascible mais simplement pour vous faire comprendre qu’il fait passer le plaisir de la pêche avant tout. D’ailleurs, en écrivant ces quelques lignes, il me revient à l’esprit une phrase tirée du film « Et au milieu coule une rivière » et qui colle tout à fait au personnage de Pierre Barberot. Dans cet excellent film de Robert Redford, Norman MacLeen, disait de son père : « Si on l’avait écouté, il n’aurait permis à quelqu’un qui ne sait pas pêcher dans les règles de faire à un poisson l’affront de l’attraper » .... Ca lui ressemble terriblement et c’est tout en son honneur !

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire