Dérivantes et spents associés


    Pêche Mouche N°35 - Mars/avril 2003


    avril 2003 par Pêche Mouche

      Une dérivante est un insecte qui a fini son émergence. Etudier la silhouette des dérivantes et des spents nous apprend qu’avec le même procédé, on peut faire d’une pierre deux coups.

      Dérivantes et spents associés Les éphémères vivent longtemps sous l’eau. Ils broutent les algues encroûtées et subissent de nombreuses métamorphoses avant d’atteindre leur adolescence. Energie et force printanière les poussent vers des cieux prometteurs de plaisir amoureux. Lorsque la nymphe émerge, elle dérive sur l’eau pendant quelques secondes avant le premier envol sauveur. Ces quelques secondes peuvent être fatales à l’insecte transporté par le fluide vers les gueules des poissons en poste.
      J’aime bien qualifier ce stade de vie de "dérivante" plutôt que d’"émergente".A mon humble avis l’émergence est le réel moment de la percée pelliculaire verticale en surface, alors que la dérive est horizontale sur le miroir.

      Le cycle de l’éphémère se résume à mes yeux de moucheur, aux imitations des larves de fond, des nymphes en montée, des émergentes en percée verticale, des dérivantes en mouvement horizontal, des spents agonisants, qui essaient de se décoller des forces de tension, et des cadavres déchiquetés, englués dans la pellicule d’eau ou noyés dans les veines d’eau plus profondes.

      Réalisme et simplicité

      Dérivantes et spents peuvent être associés. En général, la dimension des structures restent identiques au cours de ces deux stades de vie. Seuls changent leur présentation, leur organisation, leurs couleurs, leurs tons, leur brillance, surtout pour les ailes. La taille de l’abdomen est également constante. les structures abdominales subimago ou imago sont dessinées sur un Tube Bodiz avec un feutre permanent de couleur spécifique. L’abdomen du subimago est dressé pour l’amour et l’envol. Il est spasmé chez les spents agonisants. dans les deux cas, il est courbé.

      Le même modèle de Tube Bodiz tout frais courbé contre l’ongle du pouce avant de sécher, est posé soit sur la hampe d’une imitation, soit sur la hampe du spent associé.
      Dans les deux cas, le montage de l’abdomen est simple et donne une forme très réaliste aux deux modèles. Avant séchage, le même Tube Bodiz peut être déformé à volonté. Courbé, vrillé, plié, cassé, il dessine une attitude spécifique à chaque imitation des différents stades de vie d’un insecte aquatique. Il est l’instrument de l’attitude et fait presque parler une artificielle sur sa forme et son état.

      La partie antérieure de la mouche se monte selon un schéma classique de la pose des ailes, des pattes, des yeux et du thorax. Mes mouches de pêche sont maintenant simplifiées à l’extrême, essayant de présenter les caractéristiques principales de chaque stade.

      Les dérivantes

      Les montages des dérivantes sont simples. Un Tube Bodiz est posé à la hauteur du tiers avant de la hampe. Il est entièrement dressé. Les deux tiers restants sont libres, et garantissent un ferrage parfait, ainsi qu’un équilibrage pondéral horizontal idéal pour renforcer une stabilité et une tenue pendant la dérive. Il n’y a pas trop de surcharges vers la courbure car la hampe est nue. Son poids s’équilibre avec les structures concentrées vers l’œillet. Les ailes sont ensuite fixées sur le tiers avant, entre le Tube Bodiz et l’oeillet.

      Je fixe des yeux en Maxima uniquement sur les gros modèles de dérivantes, comme les mouches de mai, pour caricaturer la silhouette et accentuer la stabilité de l’artificielle. Les yeux fondus à la bougie dans un nylon maxima sont fixés entre les ailes et l’oeillet. Les brins de nylon restants ne sont pas coupés à ras mais dirigés sur quelques millimètres en avant de l’œillet pour former les pattes antérieures. Ces deux brins de nylon s’engluent dans la pellicule, renforçant ainsi la tension avec celle-ci et la stabilité du modèle.

      Dérivantes et spents associés

      Les ailes souvent en touffes de CDC de couleurs différentes, assurent, avec la courbure de l’hameçon, la stabilité verticale du leurre, et permettent un certain degré de balancement sur le côté, sans renverse. Les ailes forment les voiles et la courbure de la quille du bateau "mouche". Le tour est joué. Vous avez une artificielle très stable et rapide à réaliser, qui peut osciller au gré du vent et des courants, représentant ainsi un grand pouvoir attractif.

      Un spent doit dériver longtemps en surface et balayer un maximum de courant pour augmenter la probabilité de rencontrer un poisson dans la discrétion la plus totale. Sa longue dérive permet d’éviter de trop nombreux faux-lancers peu discrets. Un spent porte sur l’eau par l’aplatissement de ses structures. Le Tube Bodiz, identique en forme et en dimension aux dérivantes se place plus en arrière sur la hampe que celui de ces dernières pour mieux dépasser de la courbure, et ménager ainsi un meilleur contact avec l’eau en accroissant la portée.

      Si le Tube Bodiz est plus en arrière, cela veut dire qu’il y a plus de place en avant. On peut donc disposer quatre ailes CDC en toute sérénité. Les deux petites ailes en arrière et les deux grandes ailes vers l’avant, aplaties par un prothorax en CDC, assurent également une portée maximale. Le thorax en CDC est fixé entre le Tube Bodiz et la paire d’ailes arrière. Rabattu vers l’avant, il presse les ailes contre la hampe et solidifie leur point de fixation sur celle-ci. Enfin, les yeux en maxima et les brins qui forment les pattes sont toujours présents sur mes spents. Fixés derrière l’oeillet et plus écartés que sur les dérivantes, ils augmentent la portée du leurre en assurant une stabilité par tension superficielle avec le liquide.

      Texte Jean-Louis Teyssié, photos : A. Magny

      Où trouver le Tube Bodiz ?

      Les TB et les mouches TB sont vendus par la société Earth Stream and Fly qui distribue un kit de montage. Ce kit comprend des aiguilles, une colle pour dubbing synthétique et un mode d’emploi pour le montage des TB.

      Earth Stream and Fly
      lot 6B ZI Avon
      chemin de l’Oratoire-de-Bouc
      13120 Gardanne.
      Tél. 04.42.58.21.14.
      Mél. esft@aol.com
      Internet : esft.fr

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire