La March Brown émergente


    Dès l’ouverture


    avril 2003 par Jean-Claude Girard & David Synold

      Description

      March Brown émergente Il est aujourd’hui difficile de faire cohabiter nos appellations de monteurs ou de pêcheurs, avec des considérations scientifiques. Malgré une confusion certaine quant à la définition exacte de la March Brown, on peut tout de même en donner une description utile et pratique. Cette mouche imite selon le pêcheur et la région, un ensemble de plusieurs espèces d’éphémères, allant généralement de Rhytrogena Germanica à Ecdyonurus macani, en passant parfois par Baetis rodani... éh oui !!!

      Si l’on considère les mouches de mai comme grandes, ces insectes sont généralement de taille moyenne. Je monte volontiers de type de March Brown en 10, 12 ou 14 et, plus rarement, en 16. La tonalité est plutôt sombre mais parfois fauve et les éclosions commencent, dès le début mars pour se poursuivre tard dans la saison.

      Ce montage émergent et d’une conception assez simple, fibres de queue de faisan, dubbing de lièvre pour le corps et poils de cervidé pour l’aile. Le corps est cerclé d’un fil de cuivre couleur argent ce qui lui permet, avec l’aide de l’angle des poils de cervidé, de traîner le "cul" bas dans l’eau.

      Utilisation

      Pour parler plus précisément de Rhytrogena Germanica, celle que j’imite sous l’appellation March Brown, les éclosions se concentrent plutôt sur des secteurs de gravier où les courants sont assez rapides. C’est là qu’il faudra l’utiliser, dès l’ouverture, lorsque les truites se fixent sur les éclosions massives, ou s’emparent des insectes pendant qu’ils déploient et sèchent leur ailes et avant qu’ils ne prennent leur envol. A noter que ces insectes sont aussi présents aux abords des lacs.

      Variantes

      Si certains utilisent ce montage en lui coupant les poils presque au ras du dubbing, ne gardant comme seul avantage de ces poils leur excellente flottaison, je ne peux que vous engager à ne pas les couper, pour profiter d’une visibilité accrue dans les courants et remous. Bien sûr vous pouvez décliner ce montage dans d’autres teintes de dubbing, pour imiter d’autres insectes.

      Liste des matériaux

      Hameçon standard et fin de fer, de 10 à 16.
      Soie de montage grise de 4/0 à 14/0.
      Fibres de plume de queue de faisan, naturelle.
      Dubbing de lièvre brun à roux.
      Fil de cuivre argenté.
      Poils de cervidé.

      Montage pas à pas

      Après avoir écrasé l’ardillon, fixer l’hameçon dans l’étau. Préparer un segment de plume de queue de faisan. Le fixer au bord de la courbure de l’hameçon
      Fixer un fil de cuivre argenté. Ramener la soie de montage vers l’avant en couvrant les fibres de plume de queue de faisan pour donner du volume au corps et revenir au second tiers de la hampe. Couper l’excédent des fibres au ras. Préparer une pincée de poils de cervidé en vous aidant d’un aligneur. Fixer la pincée de poils, pointe vers l’oeillet, à l’endroit où vous avez positionné votre soie de montage, par 5 ou 6 tours. Apposer une goutte de colle rapide pour sécuriser le montage.
      Couper le pied de la pincée de poils au ras, et former un corps fuselé, pour compenser la grosseur du à la fixation des poils. Amener la soie à l’arrière du montage. Préparer un dubbing de lièvre d’une longueur permettant de couvrir l’ensemble du corps. Ramener la soie à l’avant, jusqu’à l’oeillet de l’hameçon. Commencer l’enroulement du dubbing. Arrêter les enroulements de dubbing au niveau de la pincée de poils, sans couper l’excédent. Cercler le corps avec le fil de cuivre laissé en attente. Bloquer et couper l’excédent.
      Reprendre les enroulements de dubbing à l’avant de la pincée de poils en s’arrêtant juste avant l’œillet.
      Bloquer et couper le reste de dubbing au ras, puis former la tête. Faire le nœud final et vernir. La mouche est terminée.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire