Noeud Baril


    avril 2003 par Jean-Claude Girard & Franck Ripault

      Le noeud baril est très souvent utilisé pour la confection de bas de ligne. Son efficacité pour assembler deux brins de nylon n’est plus à démontrer. La principale complexité de ce noeud réside dans la difficulté de maintenir le premier noeud pendant qu’on tourne le second. Peu volumineux, il glisse parfaitement dans les anneaux de la canne.

      Réalisation - Positionner parallélement deux brins de nylon. Introduire un crayon ou un tube de stylo à bille entre les deux brins. Vriller l’ensemble de manière à obtenir cinq ou six enroulements de par et d’autre. Enlever le crayon puis ramener l’extrémité du brin de nylon de droite dans la boucle centrale ainsi formée en l’introduisant vers le haut. Répéter la même opération avec l’extrémité du brin de gauche en l’introduisant dans la boucle centrale mais, cette fois-ci, vers le bas. Humecter le noeud de salive. Tout en tenant fermement les deux extrémités insérées dans la boucle, tirer sur les fils de droite et de gauche pour refermer le noeud. Couper les deux brins de nylon excédentaires. Solidifier le montage par un point de colle.

      * Illustration : "Le classique des noeuds" par Franck Ripault aux Editions Ouest-France

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire