L’Internet rapide grand public


    décembre 2001 par EchosMouche

      Qui n’a pas rêvé de visiophoner, de télécharger des clips, des bandes annonces, des films, ou des fichiers musicaux à haute vitesse, de béneficier d’une connexion et d’un affichage rapide des pages de ses sites préférés ... tout en gardant la possibilité d’user, à sa convenance, de sa ligne téléphonique ? Avec l’Internet rapide, ce rêve devient réalité. Tout ceci est désormais possible grâce à l’Internet rapide grand public plus connu sous le terme d ’ADSL ou Asymmetric Digital Subscriber Line. L’Internet rapide grand public est encore assez peu répandu, seul un foyer français sur cinquante est à ce jour connecté à ce service.

      Offrant une possibilité de connexion illimitée pour un tarif forfaitaire de l’ordre de 300 francs par mois - tarif jugé trop onéreux par beaucoup - , celui-ci n’est malheureusement pas encore techniquement accessible à tous.

      Le nombre de lignes internet à haut débit devrait dépasser les 5 millions à la fin de l’année 2001 contre 600 000 à la fin 2000 dans les sept principaux marchés européens, le taux de pénétration du haut débit devrait atteindre 10 à 11 % en 2002, et 16 à 21 % en 2004. Ces services sont disponibles, entre autres, auprès de Wanadoo et de Club Internet ; ils devraient l’être très prochainement auprès de Free.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire