Pêche Mouche N° 36


    bimestriel mai-juin 2003


    mai 2003 par Pêche Mouche

      Pêche Mouche N° 36 EDITORIAL
      Aux fous !
      De tout temps, la pêche à la mouche fut une source d’inspiration d’une richesse surprenante. Il suffit de se pencher sur la littérature halieutique, ou d’admirer photos, gravures et peintures, pour s’en persuader. D’ailleurs, la mouche elle-même, objet de convoitise de la part du pêcheur comme de la truite, n’est-elle pas en soi un petit objet d’art ?
      J’avais cependant l’impression que depuis quelques années les évolutions du matériel, des techniques et des mouches, tout en cherchant à rendre le pêcheur le plus efficace, cachaient mal une certaine misère poétique. le concret tuait le rêve, la productivité refoulait le charme désuet, la rentabilité remplaçait la générosité. Chassez le rationnel, il revient au galop ...
      Aussi le jour où Philippe Nicolas, avec ses yeux illuminés et sa coupe de cheveux inspirée de d’un film de Barbet Schroeder, m’a montré ses aquarelles et ses ouvrages presque abscons, d’une poésie telle que l’on ne peut en aucun cas lui reprocher de chercher à vendre, je me suis dit qu’un mouvement allait peut-être s’initier.
      Peu de temps après, Bruno Calendini, dont vous pouvez admirer les clichés dans Pêche Mouche, développait un site web consacré à l’eau. Enrichi d’images superbes, son site, en étant l’aboutissement de trois passion, l’eau, la photographie et la pêche, collectionne les dithyrambiques.
      Puis est venue la grosse claque : Marcello Pettineo est designer et pêcheur à la mouche. IL a créé pour ses amis un recueil bourré d’anecdotes de voyages, de photos, de collages et de dessins. cette oeuvre entièrement reliée à la main, lui a coûté de nombreuses nuits blanches. Poussé par son entourage, ce rêveur en a produit une centaine d’exemplaires pour les vendre à ceux qui sauront en apprécier un tel travail.
      Ces trois là ne cherchent pas à grossir leurs comptes bancaires. Si les aquarelles de Philippe et le carnet de Marcello ont un prix indiqué, c’est uniquement celui de la matière première. Certains penseront qu’ils sont cinglés. Moi aussi je le pense. Mais il s’avère que j’adore ce genre de fous. Peut-être parce que , comme certains auteurs et collaborateurs du journal, je le suis un peu. Alors, surtout, qu’ils ne changent pas ... et s’ils aperçoivent de la lumière par chez nous, qu’ils n’hésitent pas à entrer ... Plus on est de fous, plus on rit !

      Fabrice Monnel
      fabrice.monnel@emapfrance.com

      AU SOMMAIRE DU N°36

      Editorial
      Courrier
      Hot line
      Actualités
      Action Clubs : Fly and Gt Fishing Club
      Technique : Eclosions et Gobages - Avis aux débutants - Grosses nymphes pour grosses truites - POur une meilleure dérive : mending !
      Brochet : La RP9, une mouche anti décroche
      Dossier mer : Mouche en mer, mode d’emploi - Les dix meilleures destinations - Ce qu’ils en pensent - Contre vents et marées - Shopping de la mer - Ne partez pas sans elles - Les noeuds ... Faut que ça tienne ! - Nouveau et intéressant, le Crabe Bodiz.
      L’oeil de Piam : Les rivières malades de la peste.
      Montage : Formidable, le Magic Tool de Marc Petitjean
      Matériel : le shopping
      Testé pour vous : Deux nouvelles championnes
      Conseil de Guides : Accessoires, le bon assortiment
      Matériel : Les Multi-Tips, la polyvalence faite soie
      Entomologie : Olives and Co
      Coins de pêche : 2 réservoirs et 2 rivières à la loupe
      Un monteur et ses mouches : Alain Barthélémy, monteur infatigable.
      Carnet de route : Les Bijagos, archipel envoûtant.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire