Popper mousse


    Simplicité et efficacité


    30 juillet 2003 par Jean-Pierre Lagathu

      Popper mousse
      Description

      La simplicité est bien souvent payante. Ce petit popper, réalisé en un tourne-main à partir d’un triangle de 2,5 cm de hauteur pour une base d’un centimètre découpé dans une plaque de foam de 5 mm d’épaisseur et dont le montage est à la portée de tous, en est une parfaite illustration. Extrêmement efficace sur les poissons de surface, ce popper qui n’imite rien de bien précis, n’a pas son pareil pour leurrer bars, maqueraux et orphies.

      La queue en bucktail peut, avantageusement, être remplacée par du poil de chèvre. Le monteur aura toutes libertés quant au choix des couleurs du fil de montage, de la queue et même du foam.

      Liste des matériaux

      Hameçon Mustad 35007 taille 2 ou équivalent
      Fil de montage vert fluo
      Krystal flash
      Un triangle découpé dans une plaque de foam
      Poils de bucktail ou de chèvre
      Cyanolite

      Montage pas à pas

      Fixer une mèche de bucktail et quelques fibres de krystal flash à la courbure de l’hameçon. Fixer solidement le triangle de foam sous trois à quatre tours de fil de montage. Soulever la base du triangle et enrouler le fil de montage vers l’avant. Repasser et serrer fermement le fil de montage autour du triangle de mousse. Former la tête de la mouche en formant un léger bourrelet afin de relever la partie avant du foam.
      Faire un noeud final puis solidifier le montage avec une goutte de cyanolite.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire