Les trichoptères


    29 septembre 2003 par David Synold

      Au premier abord ils font penser à de petits papillons pâles, leur nom leur vient du grec "Tricos" pour poils et "Pteron" pour ailes, ces poils colorés sont à l’origine des motifs particuliers et typiques des ailes de l’espèce. Gris ou bruns les Trichoptères sont de teinte unie et leurs ailes sont fumées donnant l’aspect de taches. Ils se caractérisent aussi par la longueur de leurs antennes filiformes. Les pièces buccales bien qu’elles soient de type broyeuse, servent à l’insecte adulte à sucer ou à aspirer les liquides végétaux. Plutôt présents au crépuscule et durant la nuit ils sont attirés par la lumière. Les phryganes ou sedges, nom usuel des trichoptères, font partie de l’alimentation principale des salmonidés. Comme tous les animaux le salmonidé va au plus simple il se nourrit donc le plus souvent du sedge au stade émergent où il est le plus vulnérable.

       tricoptères Pendant de nombreuses années, les pêcheurs, se sont bien d’avantage intéressés à l’ordre des Éphémères... aujourd’hui les Trichoptères, caddis, phryganes et autres sedges prennent leur revanche. Juste après les diptères ce sont eux les mieux adaptés aux variations de milieux tant et si bien que leur habitat est si divers qu’on les retrouvent aussi bien en torrent, en ruisseau ou en rivière, dans les lacs de montagne comme dans les réservoirs et étangs de plaine, mais aussi dans les eaux limpides et pures ou douteuses et envasées, en première comme en deuxième catégorie.

      Son vol est parfois rapide mais aussi lourd et imprécis ce qui entraîne des chutes sur l’eau et des mouvements importants pour s’en dégager. L’ordre des trichoptères compte un nombre d’espèces important, mais seules quelques une nous intéressent et se ressemblent beaucoup, il n’y a que leur taille et leur couleur les différencient. Quand ils sont au repos leurs ailes forment un toit et sont couvertes de poils, leur couleur va du marron noir, la plus fréquente au beige clair en passant par le gris. Il existe aussi un Trichoptère de petite taille et de couleur jaune. La vie de l’insecte parfait, est de 3 à 4 semaines.

      Les larves

       tricoptères Pareille aux Éphémères on trouve chez les Trichoptères des formes et des couleurs très différentes mais toujours adaptées au milieu fréquenté.

      Les larves sans fourreaux vivent librement. (Ryachophylla) : De taille variant de 16 à 25 mm, avec un corps poilu à annelures très prononcées et d’une couleur vert émeraude, elles sont équipées de 6 pattes et ont une allure trapue. Elles chassent sur le fond, à l’affût d’autres larves.

      Les larves sans fourreaux "tisse-filet" (Hydropsyché) : Taille d’environ 20 mm, elles sont vert/olive plutôt foncé dotées d’un abdomen puissant et annelé et de nombreux poils. Entre les cailloux du sol elles confectionnent des filets qui en filtrant l’eau leur apportent une nourriture composée de déchets organiques.

      Les larves avec fourreaux : Souvent en colonie elles sont de deux types, les sédentaires qui fixent leur fourreaux sous un cailloux et se nourrissent en filtrant l’eau et les mobiles qui dévorent des algues sur le fond du cours d’eau.

      Le cycle de vie

      Il y a chez la femelle deux manières de pondre, la première consiste à tremper l’abdomen dans la surface de l’eau pour que les oeufs rejoignent le fond et se collent au premier support venu. La seconde passe par la plongée de la femelle au fond de l’eau en emprisonnant une bulle d’air entre son corps et ses ailes, elle peut ainsi respirer et choisir l’emplacement de ponte des oeufs.

      C’est au bout d’environ une semaine que l’éclosion des oeufs donne naissance aux larves qui s’enfouissent immédiatement dans le lit de la rivière pour se protéger. Dès le premier mois, le mode de vie des larves se différencie, elles tissent leur filets, filtrent l’eau ou construisent leur fourreaux... Le fourreau se construit avec des grains de sables, des branches, des brindilles, etc. Le but de ce dernier et d’obtenir le meilleur compromis poids, assez lourd pour ne pas être emporté par le courrant et assez léger pour se mouvoir facilement. Au fur et à mesure de la croissance larvaire le fourreau sera agrandi ou abandonné au profit de la fabrication d’un plus grand.

      tricoptères

      Ce stade dure environ 11 mois, juste avant l’éclosion la Ce stade dure environ 11 mois. Juste avant l’éclosion la larve s’enferme dans un étui dont elle bouche l’entrée et le colles sur le fond. Dans l’étui s’opère alors durant 3 semaines la transformation totale, qui au stade ultime de l’évolution devient l’insecte parfait.

      L’éclosion

      Arrivée à maturité, la nymphe émergente, stade ultime avant Arrivée à maturité, la nymphe émergente, stade ultime avant l’insecte parfait, doit rejoindre la surface. Certaines sont éjectées de l’étui, mais d’autres nagent ou rampent vers la surface... C’est à ce stade que l’insecte est le plus vulnérable et de ce fait intéresse nos amis les poissons. La forme très caractéristique de l’émergente, en crochet courbé représentant les 2/3 du corps et déjà équipé de pattes, très longues, poilues et bien dessinées ainsi que d’antennes, donne une silhouette évocatrice. Les deux ailes sont encore repliées sur le corps.

      L’émergence se fait dans le film de l’eau, l’enveloppe se fend dans la longueur et sur le dessus. La tête se présente en premier puis les pattes prennent appuis sur l’enveloppe pour extraire le reste du corps. Les ailes se déplient et l’insecte s’envole instantanément en sautillant sur l’eau en direction de la berge...

      Le Trichoptère de par son stade nymphale, entre le stade larvaire et celui d’insecte parfait, en fait un insecte à métamorphose complète dite aussi indirecte.

      L’éternel recommencement

      L’accouplement des Trichoptères se fait dans les branches des arbres rivulaires. La femelle va rejoindre et s’installer dans la végétation des berges, attendant durant une semaine l’arrivée à maturité des oeufs dans son abdomen. Elle rejoindra à plusieurs reprise l’eau pour pondre.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire