La Chauve-souris brune


    une espèce à protéger


    novembre 2003 par David Synold

       la chauve-souris Il n’est pas aisé de faire un choix parmi la quelque vingtaine d’espèces vivant en France. La petite chauve souris brune ou Myotis lucifugus est sans aucun doute la plus nombreuse dans notre pays, mais c’est aussi la seule que j’ai pu observer de près, sur les berges de la Seine, ou au bord du réservoir de St Louis.

      Il est important de savoir que dans le règne animal, seul les oiseaux et les Chauve-souris volent, mais la chauve souris est l’unique mammifère capable de voler de manière soutenue. Elle appartient à un des ordres les plus important au sein des mammifères, puisque qu’il se compose de presque 1000 espèces. L’ordre des Chiroptères se divise en deux sous ordres, les macros et les micros Chirotères qui se différencient par leur taille.

      Aspect

      La petite chauve-souris brune possède deux grandes oreilles, indispensable pour la chasse et le déplacement, ses yeux sont petits et son museau ressemble à celui d’une souris. Le corps est couvert d’un pelage brun sur le dos et plus clair sur le ventre. Les membres avant et les doigts se composent d’os très allongés, entre lesquels est tendu une peau fine, qui lui permet de voler, vite ou lentement avec une habilité certaine. Cette peau est rattachée le long du corps et s’étend jusqu’à la queue. Sur les doigts antérieurs, seul le pouce est équipé d’une griffe, les doigts postérieurs sont tous équipés de griffes qui permettent à l’animal de s’accrocher tête en bas dans son abri.

      Habitat et moeurs

      On trouve des chauves-souris dans le monde entier, à l’exception de certaines îles océaniques et les pôles. Les petites chauves-souris brunes colonisent tout le territoire français.
      Pendant la journée, les petites chauves-souris brunes se reposent dans les grottes, les crevasses, les arbres creux, le feuillage, les abris ménagés sous les pierres, ou l’écorce, et dans des bâtiments. Durant la nuit, les chauves-souris se déplacent et chassent, aux alentours de ces lieux de repos. Leur vie nocturne réduit la concurrence alimentaire ainsi que le risque de croiser des prédateurs, et permet d’éviter la chaleur et la déshydratation. Elles vivent en groupe d’individu, pouvant dépasser la centaine et parfois le millier, et le mélange des espèces n’est pas rare dans les lieux de repos. Leur régime alimentaire les attires
      vers les rivières, les lacs et les étangs.

      L’espérance de vie dépasse souvent 20 ans.

      Contrairement aux oiseaux, qui happent les insectes avec leur bec, les chauves-souris les attrapent à l’aide des membrures de leurs ailes et les saisissent ensuite avec leurs mâchoires. Lorsque la petite chauve-souris brune chasse ou se déplace, elle ne se sert pas de ses petits yeux, qu’elle a pourtant perçants, mais plutôt de l’écholocation, système de localisation par l’écho qui fonctionne par émission d’ impulsions sonores dont elle capte l’écho à l’aide de ses grandes oreilles.

      Régime alimentaire

      Les chauves-souris sont essentiellement des créatures nocturnes qui dorment le jour et chassent la nuit pour se nourrir. La petite chauve-souris brune se nourrit d’insectes qu’elle capture ordinairement en plein vol. Elle attrape des papillons de nuit, des moustiques, des demoiselles, des éphémères, des phryganes et des moucherons dans des proportions impressionnantes, puisque chaque nuit elle consomme en moyenne 40% de son propre poids. Juillet, Août et septembre sont les mois phares, puisque les chauves-souris emmagasine des réserves pour l’hibernation.

      Reproduction

      La femelle donne naissance, au mois de juin, à un seul petit, au coeur d’une colonie de femelles qui dépasse souvent la centaine d’individu. Elle laisse son petit dans son abri, lorsqu’elle part chasser durant la nuit. A son retour, la mère le reconnais parmi parfois, plusieurs centaines de nouveaux nés. Les petits se développent rapidement et commencent à voler dès leur 18ème jour, et commence à se nourrire d’insectes, en plus du lait maternelle. Le cœur de l’été est réservé à une campagne de nutrition sans égale, qui permet aux jeunes et à leurs mères d’emmagasiner des réserves qui leur permettront de passer l’hiver. Durant toute cette période, les males s’abritent seuls ou en colonie et recherche dès le mois d’août, des abris pour l’hiver. C’est à partir de ce mois que les femelles et les petits rejoignent les males dans ces abris d’hiver. C’est la fin août que commence les accouplements, ils se terminent juste avant l’hibernation. La fertilisation des femelles ne se fait qu’au printemps, avec la fin de l’hibernation. Durant tout ce temps, les femelles conservent le sperme des males dans leur utérus. La gestation dure une bonne cinquantaine de jour.

      A noter

      Les chauves-souris insectivores sont utiles à l’Homme puisqu’elles participent à la régulation des populations d’insectes et beaucoup d’espèces herbivores ou frugivores permettent la pollinisation des plantes et la dispersion des graines. Elles sont sensibles à certains insecticides, qu’elles ingurgitent en même temps que leurs proies.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire