Les forums de discussion menacés ?


    novembre 2003 par EchosMouche

      forums Le forum de discussion est un outil de communication qui fait partie de l’histoire de l’Internet et qui a largement contribué à son développement. Cet espace de liberté serait-il aujourd’hui menacé ? L’annonce de Microsoft, faite en septembre dernier, concernant la possible fermeture de ses sites de discussion gratuits peut nous amener à nous poser la question.

      Nous connaissons tous les dérives du Net que sont les virus, les messages ou les publicités non désirés (spams), la pédophilie et la pornographie. Si Microsoft envisage de fermer ses sites gratuits au niveau mondial , ils resteraient nénamoins accessibles aux Etats Unis, au Canada et au Japon moyennant une souscription à au moins un de ses services payant ; obligeant ainsi chaque utilisateur à montrer patte blanche. Cette décision, prise officiellement dans le but d’ "assurer la sécurité des consommateurs" , ne fait pas l’unanimité auprès de nombreux fournisseurs d’accès qui par le biais de l’AFA (Association des Fournisseurs d’Accès) ont estimé qu’il était "malheureux d’en arriver là".

      L’Internet a évolué au fil des années. Il offre aujourd’hui d’autres solutions de communication comme la messagerie instantanée qui fonctionne à partir d’une liste de correspondants créée à l’initiative de chaque utilisateur. Ces messageries sortent du champ d’application des lois en cours de préparation dans de nombreux pays - comme en France ou en Grande Bretagne - qui tendent à responsabiliser les hébergeurs. Microsoft étant le leader mondial des messageries instantanées - 2,7 millions d’utilisateurs en France - cette décision s’explique aisément et semble relever plus d’une démarche stratégique et commerciale que d’une réelle volonté de protection des consommateurs qui , soit dit au passage, n’ont pas été préalablement consultés.

      La messe est-elle dite ? Pas sûr : cette annonce pourrait faire des émules auprès de ces mêmes fournisseurs d’accès qui, aujourd’hui, déplorent qu’il faille en arriver là ; une manière de se dédouaner en quelque sorte. Devrons-nous, dans un futur proche, nous acquitter d’une redevance pour continuer à chatter ? Les forums de discussion céderont-ils la place aux messageries instantanées ? Rien n’est dit, rien n’est fait mais la menace plane. Affaire à suivre ...

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire