Plaisirs de la Pêche N° 88


    bimestriel novembre-décembre 2003


    30 octobre 2003 par Plaisirs de la Pêche

      Plaisirs de la Pêche N° 88 EDITO
      Les catastrophes écologiques semblent
      se succéder en ce début de XXIe siècle et
      la sécheresse historique qui sévit sur
      l’Europe depuis le printemps dernier a déjà eu
      des conséquences dramatiques pour les
      écosystèmes de nos lacs et rivières.

      L’heure est maintenant au bilan.
      Déjà bien mal en point, nos cours d’eau à
      salmonidés ont payé un lourd tribut à ce
      manque d’eau et des espèces déjà menacées
      pourraient bien s’éteindre. Je pense à certaines
      espèces d’insectes et de poissons qui, à la
      longue, risquent de ne pas supporter les
      concentrations extrêmes en produits polluants
      de toutes natures, pesticides en tête de liste. La
      pêche a été prématurément fermée dans de
      nombreux départements français et les préfets
      ont le plus souvent restreint la consommation
      d’eau, sage décision pourtant difficile à faire
      respecter tant les abus ont été nombreux. La
      vie a continué et chacun y est allé de son petit
      arrosage, pour sauver la pelouse ou les
      géraniums !! La raison économique est souvent
      la plus forte et les agriculteurs ont persisté à
      pomper dans les nappes, déjà au plus bas,
      pour arroser le maïs ou les herbages, avec bien
      souvent des dérogations préfectorales en bonne
      et due forme.

      En première catégorie, la situation a souvent
      été critique et les poissons les plus fragiles,
      truites et ombres, quand ils ne sont pas morts,
      sont restés calés dans les fosses, sous les pierres
      ou à proximité des résurgences, limitant leur
      métabolisme au strict minimum.

      Comble de l’ironie, les eaux basses ont favorisé
      le braconnage qui s’est généralisé en Bretagne
      et sur la plupart des cours d’eau à migrateurs
      de notre pays. Ce sont des milliers de saumons
      qui ont déjà été grappinés dans les estuaires,
      mais également sur les parties basses des cours
      d’eau où ils stationnent en nombre. Ces actes
      inqualifiables se réalisent souvent au vu et au
      su de tous, en toute impunité. C’est révoltant.
      Les premières crues d’automne, qui à l’heure
      où j’écris cet éditorial (début octobre) tardent
      à venir, devraient permettre aux survivants
      d’atteindre leurs frayères dans de bonnes
      conditions. Concernant la pêche, aucune
      prolongation automnale n’a pu avoir lieu et
      l’article que nous avions consacré à la pêche
      du saumon en arrière-saison dans notre
      dernier numéro est "tombé à l’eau". Nous en
      sommes désolés car pouvoir pêcher le saumon
      aurait été le signe d’un retour à des débits
      normaux, qui se fait toujours attendre.
      Il ne reste plus que la Touques en Normandie
      qui est de loin la meilleure rivière à
      salmonidés migrateurs de notre pays avec
      plus de 3000 truites de mer ayant déjà franchi
      la passe de Breuil en Auge. Et ce n’est pas fini.
      La fario anadrome se pêche jusqu’à fin octobre
      et il est probable que la majorité des captures à
      la mouche se fera lors des dernières semaines
      de pêche, à la faveur de l’augmentation des
      débits et de l’approche du frai.

      Les amoureux des pêches automnales de
      l’ombre comptent eux aussi sur le retour à des
      conditions favorables sur les meilleures rivières
      françaises et européennes.

      Et puis brochets et truites de réservoir seront
      bientôt au meilleur de leur forme et nous
      permettrons d’oublier un peu les frustrations
      de cette année noire à tous points de vue.

      Philippe Dolivet
      dolivet@plaisirsdelapeche.net

      AU SOMMAIRE DU N°88

      16. Souvenirs : Cher papa.
      20. Au pays des réservoirs sauvages : Au Québec sur le lac Victor.
      26. Entomologie et Montage : Les mouches-aiguilles de l’automne.
      34. Shopping.
      38. Huchons Autrichiens à la mouche : Fascination et tradition.
      48. Eux aussi sont pêcheurs : La poule d’eau, hôte secret de nos marais.
      52. Sécheresse : La cellule d’alerte de la basse Rivière d’Ain.
      56. Parcours : La Gravière de Saint-Brisson sur-Loire (Loiret), Le réservoir de Freux en Belgique, Les ombres de la Möll en Autriche.
      66. Trucs et astuces : Booby eyes.
      68. Banc d’essai : Cinq cannes Daiwa.
      74. Petites annonces
      78. Mouche en mer : Les bars du Maasvlakte aux Pays-Bas.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire