24 Heures de la Moselotte


    6ème édition et ... 10ème anniversaire


    9 octobre 2003 par David Synold

      24 Heures de la Moselotte La 6ème édition des 24 heures du lac de la Moselotte s’est déroulée les 27 et 28 septembre 2003. Ce "marathon" qui n’a d’équivalent dans l’hexagone que celui des trois lacs à Trept, fut l’occasion pour le Club Vosges Mouche, organisateur de l’épreuve, de fêter son dixième anniversaire.

      Si ce type d’épreuve peut parraître physiquement difficile, les pêcheurs y sont plutôt attachés. Cette année, ce ne sont pas moins de 38 équipes qui se sont inscrites. 109 pêcheurs se sont mesurés aux poissons de réputation difficiles du Lac de la Moselotte. Si la particularité de cette épreuve reste sans doute l’endurance et la convivialité, elle permet aussi à tous les compétiteurs, quidams ou champions reconnus de se rencontrer et de s’affronter dans la bonne humeur.

      Le niveau était relevé puisqu’une playade de pêcheurs de haut niveau, dont de nombreux membres ou ex-membres de l’équipe de France. Séniors ou jeunes et plusieurs pêcheurs issus de la 1ère division du championnat de France ont participé à cette édition 2003. Si la pêche fut difficile, on peut supposer que la canicule passée et la sècheresse ambiante n’y sont pas étrangères. Malgré les niveaux constants du lac durant tout l’été, dûs essentiellement à l’apport de sources souterraines, la température de l’eau a néanmoins depassé la normale. Les 366 poissons capturés durant l’épreuve, furent durement gagnés.

      Si les poissons ont boudé streamers, chiros et autres bobbies, l’organisation n’a souffert d’aucune fausse note. Est-il nécessaire de rappeller ici la capacité du Club Vosges Mouche et de ses membres à offrir des rendez-vous toujours de grande qualité. La base de loisir du lac de la Moselotte et son équipe se sont, comme d’habitude, mis au service de l’épreuve et des pêcheurs présents. La maison Devaux, fidèle au rendez vous, a parrainé et doté l’épreuve de nombreux lots.

      Après cinq manches, vingt rotations dont six de nuit (quatre en soirée et deux en matinée), un bon repas suivi de la projection du film de la chaîne satellite "Seasons" sur les Championnat du Monde 2002 et quelques heures de sommeil bien méritées, c’est l’équipe Alatissière, Jarreton, Moreau qui c’est imposée ; une victoire batie tant sur la régularité que sur le nombre de prises.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire