Parcours Mouche de la vallée de la Maltorne


    Pour passer des moments savoureux


    novembre 2003 par Christophe Bouet

      vallée de la Maltorne Aussi intéressante que puisse être la pêche en eau dormante, car bien plus subtile qu’il n’y paraît et ce que peuvent penser ceux qui ne s’y sont jamais essayé, elle ne pourra remplacer la pêche en rivière. Il était donc tout naturel de vouloir trouver un compromis acceptable entre les avantages de la pêche en réservoir et ceux de la pêche en rivière. C’est ce qu’a parfaitement réussi Thierry, l’heureux gestionnaire et propriétaire d’un très beau parcours de pêche situé sur la Maltorne, petite rivière coulant dans la vallée de l’Eure.

      Situé au carrefour de la Normandie, du Centre et de l’île de France, cette petite rivière de plaine naît en lisière de la forêt de Rambouillet pour finir sa vie quelques kilomètres plus loin dans l’Eure. Juste avant sa confluence avec les eaux paisibles de l’Eure, elle traverse une charmante prairie verdoyante qui est devenue depuis le printemps deux mille trois un agréable parcours de pêche à la mouche enserré au milieu de forêts de feuillus. Pour réaliser un aussi beau parcours, le travail n’a pas manqué : nettoyage du cours d’eau, construction de seuils et un important aménagement des berges a été nécessaire pour donner à cette rivière de trois à six mètres de large un aspect attirant et séduisant.

      Ces travaux, savamment pensés, ont réussi à mettre en valeur un paysage bucolique ou serpente parcours d’un kilomètre et demi de long de cette charmante rivière où l’on a plaisir à poser sa mouche. La Maltorne coule sur un lit de sable, de graviers et de galets et offre une succession de calmes séparés par des courants plus ou moins lents rendant la pêche attrayante et variée.

      L’accès au parcours

      Le parcours de pêche de la vallée de la Maltorne se situe à mi-chemin entre les communes de Bréchamps et de Mormoulins, à environ soixante cinq kilomètres de l’Ouest parisien.

      vallée de la Maltorne

      Facile à trouver depuis la route départementale 113, l’entrée du parcours est signalé par un panneau comportant le dessin d’une mouche artificielle sur la droite d’un grand portail métallique à deux battants. Pour pouvoir accéder au parcours, le principe en est fort simple et fait appel à la confiance réciproque des pêcheurs et du gestionnaire des lieux.

      Pour réserver l’une des huit places disponibles par jour, il faut simplement téléphoner au 06.75.58.27.60 pour connaître le code du cadenas à combinaison dont le numéro pour la journée vous sera communiqué. Vous comprendrez ainsi qu’il est indispensable de réserver sa place pour pouvoir pêcher sur le parcours dont les places sont limitées. Le paiement s’effectue avant de commencer à pêcher en remplissant une enveloppe « Droit d’entrée » se trouvant au début du parcours et il est donc impératif de se munir d’un chéquier ou de numéraire pour faire l’appoint.

      Comme pratiquement tous les parcours de ce type et les réservoirs, seule la pratique de la pêche à la mouche fouettée est autorisée et, dois-je le rappeler, l’ardillon de l’hameçon doit être nécessairement écrasé. L’usage d’une épuisette à mailles fines soudées est bien sûr obligatoire pour amener et remettre délicatement un poisson à l’eau dans de bonnes conditions. C’est ce que vous devrez faire pour tous les salmonidés capturés qui n’atteignent pas la taille minimum de capture de vingt huit centimètres. Le parcours étant établi sur une rivière, à l’inverse des réservoirs de pêche à la mouche qui sont classés en eaux closes, vous devez posséder préalablement une carte de pêche munie de ces timbres piscicoles pour pouvoir pêcher sur la Maltorne. De même, respectant la législation de la pêche, le parcours n’est pêchable que pendant la période d’ouverture de la pêche de la truite, réduisant ainsi considérablement la durée de pêche à six mois par an.

      La pêche et les poissons

      vallée de la Maltorne Le jour de notre visite, fin avril, les conditions météorologiques et les récentes pluies de la veille n’étaient pas très favorables à la découverte et à la mise en valeur de ce beau parcours. Cependant, même si le vent était de la partie et les eaux particulièrement chargées ce jour là, nous avons vite découvert ce qui faisait craquer ces belles mouchetées après, il faut bien l’avouer, quelques essais infructueux. En moins de cinq heures, à deux, nous avons pris et relâché une vingtaine de jolies petites fario en parfaites conditions et diablement nerveuses, une dizaine de saumons de fontaine aux couleurs éclatantes, quelques grosses arc-en-ciel physiquement parfaites ... et deux ou trois chevesnes. La taille moyenne de nos prises fut d’environ trente centimètres pour les farios et les saumons de fontaine et de quarante à quarante cinq centimètres pour les arc-en-ciel.

      Lors de notre visite sur le parcours, la pêche en nymphe était sans conteste l’une des techniques les plus productives et je dois dire que la fameuse « Bibi » de Guy Plas, inchangée depuis 1960, a encore prouvé ses qualités pêchantes sur cette rivière en ce milieu de printemps. La profondeur moyenne n’étant jamais vraiment très importante sur le parcours de vallée de la Maltorne, il n’est point nécessaire d’utiliser des nymphes très lourdes et nos essais ont été plutôt concluants sur des artificielles classiques peu lestées de type Pheasant Tail, oreille de lièvre ou encore des imitations de gammares montées sur hameçon de 14.

      Même si lors de notre passage nous n’avons constaté aucune activité en surface, nous avons cependant pu apercevoir en fin de journée le vol maladroit de quelques belles mouches de mai, chères aux moucheurs normands, qui peuvent nous laisser imager quelques coups du soir magiques !

      Tout est donc réuni pour faire de ce lieu un agréable parcours, idéal pour nous faire passer de savoureux moments au bord de l’eau ... et c’est bien là l’essentiel !

            | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

              Copyright echosmouche.fr
              Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
              Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire