Shuttlecock autruche


    Une imitation de pointe


    29 janvier 2004 par Jean-Claude Girard & David Synold

      Description

      Le shuttlecock imite généralement un diptère aquatique émergent et plus précisément un chironome. On le classe donc, à tort, comme un montage type pour le réservoir. Pour ma part et par expérience, il imite un stade émergent généraliste propre à la plupart des insectes aquatiques qui nous intéressent.

      Le montage présenté, avec son toupet rose, m’a valu la capture de beaux ombres : Comme quoi les idées reçues... La pollution, l’envasement de certains secteurs et la chaleur de l’été, contribuent à la prolifération des chiros dans nos rivières. Ce genre d’imitation , pour peu que l’on ait la patience de monter petit, donne de très bons résultats en rivière. Tentez l’expérience et pêchez avec ce type de montage, sur des éclosions de sedges et vous serez surpris du résultat.
      Cerclé d’un herl d’autruche, flanqué d’un thorax noir lui aussi en herl d’autruche, d’un sac alaire et d’un toupet en CDC rose, cette imitation est plus facile monter qu’il n’y paraît.

      Utilisation - En réservoir ou en rivière, cette mouche à sa place sur la pointe de votre soie flottante. On prélivégiera un bas de ligne plutôt long ainsi qu’une pointe longue et fine. Attention au ferrage : utilisez de préférence une canne plutôt douce.

      Variantes - Aucune limite quant aux variantes ormis celle de votre imagination. Veillez tout de même à ce que le toupet soit de couleur claire pour le repérage de la mouche sur l’eau... c’est utile dans la vague.

      Liste des matériaux

      Hameçon courbe doré, taille de 10 à 18.
      Soie de montage grise 4/0
      Herl de plume d’autruche brun
      Herl de plume d’autruche noir
      Plumes de cul de canard rose

      Montage pas à pas

      Après avoir écrasé l’ardillon, serrer l’hameçon dans l’étau. Enrouler la soie de montage de l’oeillet jusqu’à un peu plus que la courbure de l’hameçon. Prélever un herl d’autruche de couleur brune.
      Le fixer à la courbure de l’hameçon puis ramener la soie de montage vers l’avant. Cercler le corps avec le herl enroulé à spires non jointives. Arrêter les enroulements à 3 ou 4 mm de l’oeillet. Préparer deux plumes de CDCD de couleur rose. Couper les pointes et les aligner.
      Les fixer pieds vers l’avant du montage, en veillant à laisser assez de pointe pour former le sac alaire ainsi que le toupet. Couper à ras l’excédent avant des plumes de CDC. Fixer deux herls d’autruche de teinte noire juste avant les plumes de CDC. Couper à ras l’excédent de herl. Rouler les deux herls noirs pour former le thorax. Bloquer et couper l’excédent.
      Rabattre les plumes de CDC sur le torax avant de les bloquer sous quelques tours de soie de montage. Faire le noeud final entre le thorax et le toupet. Couper la soie de montage puis vernir le noeud. Il ne vous reste plus qu’à tailler le toupet.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire