Le brochet au lapin


    28 avril 2004 par Julien Bleuze

      Le brochet au lapin Rassurez-vous ce n’est pas une recette de cuisine... Je me suis mis au brochet à la mouche il y a cinq ans et j’ai essayé beaucoup de streamers depuis. Mon modèle préféré est le bon gros lapinou jaune sur 6/0 hampe longue Kamasan ou TOF. Ce modèle est très simple à monter : fixer solidement, à partir de la courbure, la bandelette de lapin, de taille large ou médium, pour former la queue de longueur égale à la hampe. Un point de colle peut consolider cette première étape. Ensuite, enrouler fermement la bandelette de lapin sur toute la hampe. Enfin, bloquer solidement la bandelette au niveau de l’œillet.

      Pour les couleurs : le jaune, le orange, le noir et le blanc m’ont permis de capturer de beaux poissons. Le rose et le vert fluo (chartreuse) semblent également intéresser les brochets. Pour la taille d’hameçon, j’utilise du 6/0 qui limite les captures de petits brochets mais j’utilise des modèles blancs en 1/0 pour les brochets de petites tailles planqués dans les bordures et par eau claire. A chacun de trouver son lapinou favori.

      Le brochet au lapin A mon avis, l’animation est primordiale. Je laisse couler le lapinou doucement en surveillant le bas de ligne (3m maxi) ou la soie tendue, car les prises à la descente arrivent régulièrement. Ma canne n’est jamais dans l’axe de la soie pour avoir de meilleures sensations à la touche. Je réalise une tirée lente et régulière sur 30-40cm à l’aide du scion (au raz de l’eau). Là, le lapin se compresse et ondule rapidement. Je récupère le mou et replace la canne dans sa position initiale ; à ce moment là, le lapin ralentit, se gonfle et ondule lentement. Le truc s’est de toujours sentir le poids du lapin, en restant sous tension. La touche est généralement net : un gros coup de tête ou un poids anormal.

      Le brochet au lapin Pour le matériel, une soie de 8 permet de lancer tranquillement un lapinou 6/0 gorgé d’eau. Attention, il faut ouvrir la boucle au lancer pour ne pas prendre le streamer dans la canne ou dans la tête, en cas de vent... donc sortez couvert, avec un bon chapeau. Pour la soie : WF ou un profil adapté aux gros leurres convient tout à fait - La Clouser de RIO est parfaite -. Ecrasez les ardillons pour remettre à l’eau plus rapidement vos prises à l’eau. Prévoyez une pince à bec long car, bien que rare, un brochet peut engloutir le streamer d’un trait , surtout les petits.

      En float tube, faites attention au vent et fermer les jambes au moment de sortir le brochet car il peut vous passer entre les palmes !

      Un dernier petit conseil : soyez aussi discret que quand vous allez traquer les truites et n’oublier pas vos polarisantes. L’année dernière, j’ai pris un brochet de 95 cm dans 40 cm d’eau à quelques mètres de moi !

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire