L’avenir se prépare aujourd’hui


    29 avril 2004 par EchosMouche

      Il est coutume d’entendre dire que nos méthodes de gestion sont inadaptées, que la pêche tourne en rond, qu’elle ne séduit plus et que son avenir est fortement compromis. Qu’en est-il vraiment ?

      La pêche a beaucoup évolué au fil des ans. La pêche à la mouche, pratiquement méconnue et pratiquée par quelques initiés il y a quelques années, constitue probablement un des plus bel exemple dans ce domaine. Les pêcheurs, les moucheurs d’aujourd’hui n’ont strictement plus rien à voir avec ceux du début des années quatre vingt tant par leur approche de la pêche, de l’environnement que par leur mentalité. Responsables, exigeants, les moucheurs ont largement contribué à son évolution. Malgré ces avancées, la pêche, depuis quelque temps déjà, a du mal à trouver un second souffle ; laissant ainsi planer des doutes quant à son devenir.

      Je me suis souvent demandé qui, de nos jours, incarnait le mieux l’avenir de la pêche. J’avoue ne pas avoir trouvé de réponse satisfaisante à cette interrogation. L’avenir ? Regardons la réalité en face. Dire que la pêche n’intéresse plus personne est, à mon humble avis, tout aussi déraisonnable que de penser voir revenir un jour au bord de l’eau les grands contingents de pêcheurs que l’on a connu par le passé et ce, pour la simple et bonne raison que la pêche est devenue une activité de ... loisir. Les fluxs migratoires ont imperceptiblement vidé nos campagnes et rempli nos villes. Les pêcheurs de demain seront dans leur grande majorité des citadins à la recherche de calme et de nature ou, si vous préférez, des clients, des consommateurs.

      Cette nouvelle donne, je le conçois, n’est pas sans poser problème quant à la gestion et à l’entretien de notre patrimoine halieutique qui, dans un futur proche, devront se concevoir sous un aspect totalement différent de celui que l’on connaît, c’est à dire probablement ... économique.

      Si nous ne sommes pas à même de répondre au flot de questions qu’un tel sujet peut susciter, cependant une chose est sûre : l’avenir se prépare aujourd’hui et , quoiqu’il advienne, nous ne récolterons que ce que nous aurons semé.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire