La Loutre d’Europe


    Lutra lutra


    24 mai 2004 par EchosMouche

      La Loutre d’Europe ou Lutra lutra appartient à la famille des Mustélidés. Présent sur de nombreuses rivières, lacs, étangs ou marais de l’hexagone, ce mammifère posséde de nombreux points communs avec le putois, le blaireau ou la fouine. Son corps recouvert d’une fourrure imperméable, ses quatre pattes palmées, ses vibrisses extrêmement sensibles au toucher , ses narines et ses oreilles qui s’obturent lors d’une plongée sont autant d’éléments qui expliquent sa faculté d’adaption aux différents milieux aquatiques dans lesquels il évolue.

      la loutre d'Europe

      La Loutre qui mesure entre 80 cm et 1,30 m en moyenne pour un poids variant de 5 à 10 kg peut théoriquement vivre une quinzaine d’années mais dans la nature la réalité est bien souvent toute différente. La Loutre vit généralement seule sur un territoire délimité par des empreintes qu’elle dépose sur des cailloux ou des souches d’arbres. Son habitat peut se limiter à des abris à ciel ouvert aménagés dans une touffe de roseaux ou des abris protégés sous des buissons bas ou des racines d’arbre. Les catiches composées d’une chambre principale située au-dessus du niveau de l’eau, pourvue d’une cheminée d’aération reliée à la surface et d’une sortie sous l’eau constituent son principal refuge lors de la période de reproduction.

      Joueuse, excellente nageuse, plongeuse hors pair, privée sous l’eau à la fois de son ouïe et de son odorat, ses vibrisses lui permettent de détecter la moindre ondulation générée par les proies évoluant dans son voisinage immédiat. la loutre d'Europe Bien que principalement piscivore, son régime alimentaire est des plus variés. Outre le poisson dont elle est friande, son menu est aussi composé de petits crustacés, de mollusques, d’insectes voire même d’ oiseaux ou de petits mammifères. Considérée, un temps et à tort, comme un prédateur, elle participe à l’équilibre écologique.

      Les Loutres atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de trois ou quatre ans. La période de reproduction se situe tout au long de l’année. L’accouplement a généralement lieu sous l’eau. De cette brève union et après une période de gestation d’environ deux mois, un à trois loutrons reconnaissables à leur fourrure grise verront enfin le jour . Sans dents, ils seront allaités jusqu’à l’âge de deux mois. Aveugles à la naissance, la vision ne leur sera totalement acquise qu’au bout de six semaines. Arrivés à l’âge d’environ un an, les loutrons quitteront définitivement le giron familial pour partir à la conquête de nouveaux territoires.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire