Virgile Arnold


    L’envie d’apprendre


    septembre 2004 par David Synold

      Durant des années, pas très lointaines, de nombreux pêcheurs à la mouche se sont contentés en guise d’enseignement à leur prochain, de faire croire à l’inaccessibilité artistique et financière de la pratique, tuant ainsi dans l’œuf, toutes motivations et envies d’apprendre. Il fallait alors , à cette époque, soit être perspicace et apprendre seul ou être fils de moucheur. Les temps changent. Les mentalités évoluent et une prise de conscience commune à la F.F.P.M.L, aux Clubs et Groupements sportifs ainsi que la mise en place d’un diplôme d’initiateur Fédéral, permettent d’offrir une formation adapté aux jeunes qui souhaitent pêcher à la mouche mais, aussi , mettre à leur disposition le matériel nécessaire pour pratiquer cette passion.

      Si cette évolution permet à des jeunes, sans doute pas encore en assez grand nombre, de se découvrir une passion, certains d’entre eux vont plus loin encore en participant aux compétitions officielles.

      Virgile Arnold Je vous propose de rencontrer ce mois-ci, Virgile Arnold. Formé à l’école du Club Mouche Vallée de la Thur dans le Haut-Rhin où il est encadré par deux initiateurs diplômés de la F.F.P.M.L. Il bénéficie aussi des conseils et de l’appui des membres de son club, dont Stéphane Vincent, Thierry Sticker et Daniel Greu que l’on ne présente plus.

      Virgile a découvert la pêche à la mouche vers l’âge de sept ans et la compétition en 2002. Depuis il ne cesse de découvrir d’autres horizons, de travailler sa technique et d’améliorer sa pêche. Il est aujourd’hui un pêcheur de très bon niveau, polyvalent et capable de s’adapter rapidement à toutes les situations de pêche. Virgile bien voulu se prêter à notre jeu de questions/réponses.

      DS Peux tu nous dire en quelques mots, qui est Virgile Arnold, ton âge, tes passions ... ?

      VA J’ai 15 ans. Je suis au lycée en classe de seconde. La pêche est d’abord une passion que je partage avec le football et le ski.

      DS Comment as-tu découvert la pêche à la mouche ?

      VA J’ai découvert la pêche à la mouche vers l’âge de sept ans, en accompagnant réguliairement un copain à mon père. Il m’a prêté sa canne et depuis ... je pêche à la mouche.

      DS Je sais que tu pratiques la pêche à la mouche en compétition, pour quelles raisons ?

      VA C’est comme dans tous les sport, au bout d’un certain temps on a envie de se mesurer aux autres. Ce qui me plait, c’est que l’on rencontre des personnes sympas et que l’ on découvre d’autres rivières où les poissons sont différents. C’est surtout cela qui m’intéresse.

      DS Tu es devenu Champion de France Cadet Rivière en 2004, comment as-tu vécu cet événement ? Est ce que ça a changé quelque chose à ta façon d’aborder la pêche ?

      VA J’ai très bien vécu l’événement.Ca fait toujours plaisir de décrocher un titre. En plus Nicolas Siry qui est du même club que moi et avec qui je pêche habituellement, termine second et décroche le titre de Vice Champion de France. C’est bien pour le club, mais cela n’a rien changé à ma façon d’aborder la pêche.

      DS Comment et à quelle fréquence t’entraînes tu ?

      VA Ca dépend ! j’ai des périodes où je vais à la pêche deux à trois fois par semaine et d’autres où je me contente d’y aller une fois tous les quinze jours, car je n’aime pas aller pêcher seul.. En général, quand j’y vais, c’est plus pour me faire plaisir que pour m’entrainer.

      DS Pêches-tu aussi bien en réservoir qu’en rivière ? As-tu une préférence dans ce domaine ?

      VA A mon avis, je pêche mieux en rivière qu’en réservoir, parce que j’ai découvert le réservoir il y a que trois ans. J’avoue avoir une légère préférence pour la rivière car c’est bien plus passionnant.

      DS Je sais que tu pratiques la pêche en équipe et que vous avez décroché une qualification pour la finale de la Coupe des Clubs, en terminant second du sélectif Alsace Lorraine, devant quelques pointures. Peux-tu nous en dire un peu plus sur l’équipe, cette pratique et vos résultats ?

      VA J’ai deux très bons coéquipiers, Nicolas Siry Vice Champion de France Rivière Cadet 2005 et Aldric Rebischung 4ème Junior en rivière en 2004 qui rejoint pour 2005 les seniors et la Promotion Nationale Rivière. Le plus important c’est l’entente qui règne entre nous. Nous nous complétons vraiment très bien et ça fait déjà une bonne partie du résultat.

      DS Quels sont tes objectifs pour l’avenir ?

      Virgile ArnoldVA Etre à nouveau Champion de France en 2005, en espérant rejoindre l’équipe de France Jeunes mais aussi de continuer à pêcher en équipe avec Nico et Aldric et pourquoi pas être sur le podium de la finale de la coupe des Clubs.

      DS Personne ne peut ignorer que la compétition est un formidable vecteur de promotion et particulièrement à destination des jeunes. Si tu avais un message à adresser aux jeunes, quel serait-il ?

      VA Qu’ils viennent plus nombreux pour découvrir la pêche à la mouche. Cette pêche est passionnant et plus attractive que la pêche au « bouchon ».

      DS ... Parlons un peu pêche. Quelles sont ta ou tes techniques préférées ?

      VA Ma technique préférée est la pêche à vue. Je trouve que c’est la technique la plus dure mais aussi la plus passionnante.

      DS Quels sont tes points forts ?

      VA C’est à mes entraîneurs qu’il faut le demander.

      DS ... et tes points faibles, si tu penses en avoir ?

      VA Mon plus gros point faible c’est de ne pas aller plus souvent au bord de l’eau..

      DS Peux-tu nous partager ton meilleur souvenir de pêche ?

      VA Ma première partie de pêche à vue à Goumois est un de mes meilleurs souvenir mais il y en a beaucoup d’autres.

      DS S’il y a une question que je ne t’ai pas posé et que tu aurais souhaité voir figurer dans ce questionnaire, peux-tu nous dire laquelle et qu’elle serait ta réponse ?

      VA Ce n’est pas une question, mais je voudrais remercier les personnes qui nous encadrent : David et Daniel, nos moniteurs mais aussi les autres membres du Club Mouche Vallée de la Thur, Stéphane, Fred, Thierry, Paul... qui nous donnent de précieux conseils et font beaucoup pour nous.

      DS Je te remercie Virgile d’avoir bien voulu répondre à ces questions. Je te dis à très bientôt en te souhaitant un excellent résultat par équipe à Barouchat, les 30 et 31 octobre prochains.

      * Photo : Virgile Arnold en nymphe à vue - sa technique préférée - sur le Nom, affluent du Fier à Thônes.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire