Le rat musqué


    Ondatra zibethicus


    29 octobre 2004 par EchosMouche

      Le rat musqué, appelé aussi Ondatra zibethicus, est un animal originaire d’Amérique du Nord. Introduit en Europe à des fins d’élévage au début du 20ème siècle, il est apparu en France au début des années 1930. En quelques dizaines d’années cette espèce a colonisé la presque totalité de notre territoire national. Considéré comme nuisible en raison des dégats qu’il occasionne au niveau environnemental et des maladies dont il peut être porteur, le rat musqué fait l’objet, depuis de nombreuses années, d’une lutte sans relâche en vue de son éradication.

      Si, sous bien des aspects, le rat musqué peut ressembler à un castor, ces deux espèces n’ont rien de commun. Elles ne font pas partie de la même famille. Le rat musqué est un animal de grande taille. Il peut mesurer jusqu’à 70 cm et peser jusqu’à un kilogramme. Son corps, terminé par une queue fine et plate légérement écaillée, est recouvert d’une fourrure épaisse et imperméable constituée de longs poils de couleur brun foncé sur le dos et gris sur le ventre. Ses pattes postérieures semi-palmées font, du rat musqué, un nageur hors-pair et un "spécialiste" de l’apnée.

      Habitué des cours d’eau à faible courant, des étangs, des lacs et des marais, le rat musqué vit dans l’eau mais aussi sous terre. Il creuse des galeries sous les berges qui débouchent sur des cavités plus larges où il aime séjouner seul ou en famille ; ce petit nid douillet étant constitué d’herbes et de joncs recouverts de boue. S’il se nourrit parfois de mollusques, de poissons ou de grenouilles, le rat musqué est et reste essentiellement végétarien. Il affectionne tout particulièrement les potamots, les écorces mais aussi les légumes. Il n’hésite pas à s’éloigner quelque peu de son territoire pour s’attaquer aux légumes des potagers et des jardins alentours.

      La période de reproduction se situe aux environ du mois d’avril ; chaque femelle pouvant escompter avoir jusqu’à trois portées dans l’année. Chez les mâles, c’est la loi du plus fort qui l’emporte. La femelle, objet de nombreuses convoitises et de bagarres entre mâles, mettra au monde quatre à cinq petits après une trentaine de jours de gestation. Les jeunes rats musqués seront allaités pendant leur premier mois de vie. Dès l’automne suivant, ils quitteront le giron familial pour laisser place à une nouvelle portée à venir.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire