Montage d’une nymphe dite "casquée"


    28 septembre 2004 par David Synold

      La nymphe casquée, dite « Beadhead » ou « casque d’or », comme tous les montages novateurs, possède ses détracteurs. Elle est cependant aujourd’hui reconnue comme une valeur sûre par la plupart d’entre nous. Il n’est pas nécessaire de préciser que ce type de nymphe pêche dans les basses couches de l’eau, au ras du fond .

      Le principe de montage de ce type de nymphe est on ne peut plus simple. Une, deux, voire trois billes de métal sont placées tout de suite derrière l’œillet, ou « étalées » sur la hampe de l’hameçon pour lester le montage. On peut agir sur le nombre de billes et sur leur diamètre pour permettre un lestage en fonction de la profondeur de pêche et de la force du courant.nymphe casquée Gardons tout de même à l’esprit que la nymphe lourde supporte mal d’être lancée avec un bas de ligne long. Il sera bon de limiter son utilisation aux cas extrêmes. A vous de voir où se situe la limite de l’extrême.

      Les billes de métal se déclinent en différentes teintes : du chromé au doré, en passant par les teintes fluo. Mes préférences vont au doré, au cuivre et au laiton, mais cela tient d’un avis tout à fait personnel.

      Pour le reste du montage, les matériaux et les techniques seront similaires à celles utilisées pour le montage des nymphes classiques. On pourra y associer des montages généralistes, imitatifs, ou réalistes ; le choix de l’hameçon dépendant, lui, de l’insecte à imiter. A titre d’exemple, la "« Beadhead Prince », se montera sur un hameçon droit alors que la « Beadhead Caddis » se montera sur hameçon courbe.

      Pour la cinétique de montage qui suit, nous nous servirons d’une base de "« Beadhead Rabbit Emerger », qui à l’origine se décline en dubbing fin et gris sombre pour le corps et en dubbing gros et marron pour le thorax et les pattes.
      Je monte, généralement, ce modèle avec un corps en floche, cerclé de fil de cuivre fin, en quatre teintes : vert vif ou olive, jaune vif ou paille, noir ou gris et rouge ou orange. Le thorax et les pattes sont imités par un dubbing dont la teinte peut varier du gris brun au jaune olive.

      La toute première étape consiste à monter une bille sur l’hameçon choisi en fonction du montage à réaliser (dans le cas présent une forme courbe de type "« caddis »). Suivent ensuite des enroulements de soie floche réalisés depuis la bille située au niveau de l’oeillet jusqu’en bout de hampe avant de revenir en arrière de celle-ci. Les enroulements de soie superposés bloquent la bille tout en veillant à conserver au corps une forme conique fuselée vers l’arrière.

      nymphe casquéeIl faudra profiter, du dernier passage de la soie floche à l’arrière du montage pour fixer un brin de fil de cuivre fin avant de la ramener vers l’avant du montage.

      Le cerclage est réalisé avec du fil de cuivre fin enroulé à spires non jointives distantes de 0.5 à 3 mm selon la taille du montage. Le cerclage terminé, le fil de cuivre sera bloqué sous deux tours de soie .

      Le dubbing est réalisé à base de poils de lièvre mélangés à des fibres synthétiques. Il sera enroulé vers l’avant du montage puis bloqué, en final, sous deux ou trois tours de soie qui finiront de fixer définitivement la bille de métal. Le montage sera finalisé comme à son habitude, par deux ou trois fausses clefs ou un nœud final placé entre le dubbing et la bille. N’oubliez pas de renforcer le nœud par une goutte de vernis rapide.

      Pour lester ces types de montages, sans les encombrer d’une énorme bille, il est possible de fixer deux billes de taille identique ou différente. Cette technique peut vous rendre de grands services lors de montage de type « mouche des pierres », sur de gros hameçons de 6/8 ou 10. Elle permet de bien séparer et structurer thorax et tête.

            | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

              Copyright echosmouche.fr
              Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
              Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire