Bretonne orangée


    L’essayer, c’est l’adopter !


    27 janvier 2005 par Club Mouche Morlaisien

      Bretonne orangée
      Description

      Ce n’est pas un hasard si cette mouche noyée, aux formes on ne peut plus conventionnelles avec son hackle inclineé vers l’arrière, est très prisée des moucheurs bretons. Utilisée entre mars et avril, la bretonne orangée convient parfaitement bien aux eaux peu teintées de début de saison. Par eaux fortement teintées, on lui préférera sa cousine tout de noir vêtue. Ce montage classique est une valeur sûre, un incontournable dont l’une des principales caractéristiques est de faire "bouger" les truites les plus récalcitrantes.

      Rustique, solide, réalisée à partir de fil à coudre, de soie de montage ou de coton à broder orangé , d’un herl de paon et d’un hackle, son montage, à la portée de tous, est d’une simplicité remarquable. Polyvalente, déclinable en de nombreuses variantes tant du point de vue des couleurs du corps que des hackles la bretonne orangée change facilement de robe pour s’adapter aux conditions de pêche les plus difficiles. Selon les cas et l’effet recherché, on pourra avantageusement remplacer la soie de montage orange par une soie de couleur marron, noire, verte ou grise associé à un hackle de teinte roux sombre , roux clair, gris sombre, badger, grizzlie ou noir. L’essayer, c’est l’adopter !

      Liste des matériaux

      Hameçon standard n° 12 à 14 fort de fer
      Soie de montage noire et orange 6/0
      Tinsel argent
      Herl de queue de paon
      Hackle roux

      Montage pas à pas

      Après avoir bloqué l’hameçon entre les mors de l’étau, commencer les enroulements de soie. Arrivé à la courbure de l’hameçon, fixer un brin de tinsel argenté. Ramener la soie vers l’avant et la laisser en attente. Avec le tinsel argenté, former un "tip". Le bloquer sous quelques tours de soie de montage. Couper l’excédent de tinsel. Fixer un herl de paon pour former le corps.
      Réaliser un corps fusiforme. Le corps terminé, apposer quelques gouttes de vernis. Enrouler un herl de paon à spires espacées et régulières. Le bloquer à 2 millimètres en arrière de l’oeillet. Couper à ras la soie de montage orangée avant de démarrer quelques enroulements de soie noire 6/0
      Fixer un hackle roux "doublé" juste en arrière de l’oeillet. Enrouler le hackle sur 3 tours environ avant de le bloquer par une demi-clé . Former la tête en veillant à incliner les fibres de hackle à 45° vers l’arrière. Bloquer le tout. Terminer le montage en apposant une goutte de vernis.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire