Fourmi Classique


    Un modèle "passe-partout"


    27 janvier 2005 par EchosMouche

      Fourmi Classique Description

      Quand on sait que plus de 180 espèces de fourmis ont été rencensées dans notre pays, c’est bien modestement que nous vous proposons ce modèle "passe partout". Son allure générale, ses capacités à flotter bas sur l’eau en font un anti-bredouille de tout premier ordre. Indispensables au beau milieu de l’été et, pratiquement jusqu’à la fin de la saison dès que le thermomètre atteint des températures caniculaires ou que le temps tourne à l’orage, les imitations de fourmis n’ont pas leur pareil pour aguicher nos chères farios. Pour ce faire, encore faut-il veiller à respecter la forme du thorax et de l’abdomen légérement ovoïde, utiliser des teintes réalistes et des tailles d’hameçon appropriées.

      Variantes

      Fourmi noire ou fourmi rouge ? Le rouge et le noir sont généralement les teintes les plus usitées mais rien ne vous empêche d’en utiliser d’autres comme, par exemple, le marron ou le gris. La collerette,le plus souvent constituée de hackles de couleur noire, blanche, grise ou rousse, peut aussi être réalisée en CDC. Elle pourra être positionnée au niveau du pétiole, entre l’abdomen et le thorax, ou en tête de montage au niveau de l’oeillet. Ceux qui le souhaitent pouront aussi remplacer la soie de montage par un fil d’acétate. La touche finale ? Apposer une goutte de colle ou de vernis plastifiant sur le thorax et l’adbomen ne constitue nullement une obligation mais donne un effet plus réaliste à l’ensemble sans nuire pour autant à sa flottabilité.

      Liste des matériaux

      Hameçon standard 16 à 18
      Soie de montage noire
      Hackle de coq gris clair
      Tube de colle translucide

      Montage pas à pas

      Fixer fermement l’hameçon entre les mors de l’étau. Enrouler la soie de montage en spires jointives jusqu’au début de la courbure de l’hameçon. Revenir vers l’avant pour former l’abdomen. Celui-ci occupera un espace équivalent à un peu moins de la moitié de la longueur de la hampe.
      Apposer une goutte de colle sur l’abdomen. Observer un temps de séchage. Fixer un hackle au niveau du pétiole. Le tourner en collerette. Couper l’excédent de hackle. Former le thorax en procédant comme pour l’abdomen. Faire un noeud final. Le montage est terminé !
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire