Un mode de vie...


    Mon mode de vie !


    23 février 2005 par Réjean Savaria

      Un mode de vie... Lorsque j’ai découvert le monde de la pêche à la mouche il y a environ deux ans, j’étais loin de me douter de ce qui allait m’arriver. Voici ma petite histoire...

      Au bord d’une rivière ma ligne, au bout de laquelle j’avais accroché un ver bien dodu, reposait sur le fond. Je remarquais, au loin, un moucheur qui s’exécutait. Cela me fascina et me suggéra nombre de questions. Comment pouvait-il faire voler sa ligne ainsi ? J’étais abasourdi de voir autant souplesse. Une symphonie semblait envelopper cet homme qui, d’un geste délicat, projetait loin devant lui une mouche pas plus lourde qu’une plume au vent, avec une justesse incroyable. Il provoquait la détente, le bien-être. Concentré sur son art solitaire, mon admiration grandissait de même que l’envie de goûter à cette sensation agréable qu’éprouve le moucheur lorsqu’il dépose tendrement son artificielle sur la surface de l’eau.

      Je me suis donc acheté une canne à mouche et sans le savoir j’allais découvrir un monde bien à part, un plaisir nouveau à mille lieues de ce que je connaissais déjà. Jour après jour j’essaie d’imiter cet homme qui par la force des choses était devenu mon idole, celui qui avait éveillé en moi un plaisir de pêcher de façon différente. Je connus par la suite une association de moucheurs, "Les Moucheurs du Montréal Métropolitain" ici même à Montréal. Et oui, une association de moucheurs en pleine ville.

      Je croyais qu’il s’agissait d’un groupe "sélect" d’hommes et de femmes dont l’approche ne serait pas des plus faciles. Erreur était mienne, jusqu’au moment où l’on m’offrit un café et l’on me souhaita la bienvenue au local. La générosité de ces gens ouvrit la porte sur ce que j’appelle aujourd’hui ... "MON" mode de vie.

      Ainsi se révélait à moi un monde inconnu. La nature prenait un tout autre visage. Je ne la connaissais pas ainsi. Elle était nouvelle. L’entomologie devint quelque chose de nouveau. Les insectes m’accompagnent désormais dans mon quotidien. La recherche prend sa place et mes limites disparaissent. Toujours poussé à apprendre, à regarder différemment me renouvelle constamment.
      Fort de mes deux années d’expérience, je donne maintenant des cours de montage de mouches. J’’ai fabriqué ma propre canne, mes bas de ligne etc... et ce n’est encore qu’un bien modeste commencement.
      Je crois que je serai un éternel débutant tellement cet univers est vaste. Émerveillé comme l’enfant qui vient de naître, il ne s’agit plus pour moi d’un sport ou d’une activité, c’est maintenant "MON" mode de vie. L’apprentissage, le questionnement, la recherche, sont journaliers. Le respect de l’environnement et du poisson que je veux déjouer prend une forme insoupçonnée. La pêche à la mouche m’a conscientisé à la fragilité de notre écosystème. La nature me parle de sa sensibilité et me demande d’y prendre grand soin. En retour elle m’offre des moments inoubliables chargés en émotions de toutes sortes. Elle m’invite à revenir selon mon bon plaisir afin de déguster toutes ses saveurs.

      À ceux qui n’ont pas encore découvert ce monde, sachez qu’il ne vous suffit que d’un tout petit pas pour savourer un mode de vie où la nature ne sera plus la même. N’hésitez pas à vous offrir un cadeau d’une valeur inestimable qui se renouvelle à chaque sortie. Je ne suis pas écrivain, mais en quelques mots j’ai essayé de vous transmettre le message d’un mode vie exceptionnel ; le mien mais aussi celui de milliers d’autres Moucheurs.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire