La GP17


    Une noyée d’un nouveau genre


    27 janvier 2005 par Frédéric Klécker & David Synold

      Description

      Si la pêche à la noyée a perdu ses lettres de noblesse depuis fort longtemps, c’est sans doute dû à la désaffection des deux, voire des trois dernières générations pour cette technique. Quel gâchis , quand on pratique et que l’on connaît le potentiel et le rendement de cette technique ancestrale.

      La GP17 est une petite merveille... éloignée des montages traditionnels, colorés et clinquants d’outre Manche. Elle renoue avec des couleurs éprouvées, proches du naturel et surtout plus adaptées à nos cours d’eau et réservoirs.
      Précisons que ce montage est issu de l’imagination fertile mais aussi de l’expérience et des recherches de Fred Klecker, un excellent monteur, plein de ressources et d’humour et que je suis fier de compter parmi mes amis. Les matériaux utilisés pour sa réalisation sont à la fois courants et peu nombreux. Si le tag doit servir de cible au poisson, le herl de paon donne quant à lui l’aspect discret et brillant si caractéristique des insectes aquatiques. Pour la collerette on fera confiance à la plume de cou de poule ; un classique qui a déjà maintes fois fait ses preuves et donne une vie incomparable à la mouche que ce soit sur des eaux calmes ou très agitées.

      Le choix de l’hameçon reste important. C’est consciemment, que je ne cite jamais de références ou de marques, vus les prix pratiqués. Il serait incongru d’offrir de la publicité gratuite aux fabricants mais aussi aux « dealers »... Vous choisirez un hameçon à hampe moyenne en évitant de préférence le fer fin. Les hameçons pour mouches sèches sont à prescrire. Préférez leurs les modèles à streamer ou à nymphe si vous ne possédez pas d’hameçons pour mouches noyées.

      Utilisation

      Ce montage est principalement destiné à être placé en potence intermédiaire ou en potence sauteuse. En pointe on préfèrera une nymphe ou même un petit streamer. La GP17 reste efficace même lorsque l’on pêche en noyée à une seule mouche, aval ou amont ; ce qui est souvent le cas en petite rivière de montagne. Est-il nécessaire de préciser qu’elle est tout aussi efficace en rivière qu’en réservoir et que, pour peu que l’on prenne le temps de s’y essayer, on prendra vite du plaisir à l’utiliser.

      Variantes

      Une GP17 est et doit rester une GP17. S’il existe une variante possible, elle devra forcément trouver ... un autre nom.

      Liste des matériaux

      Hameçon tige moyenne Taille de 8 à 16
      Soie de montage noire de 4/0 à 14/0.
      Soie floche vert fluo.
      Herl de paon
      Plume de cou de poule foncée
      Fil de cuivre.

      Montage pas à pas

      Après avoir écrasé l’ardillon, serrer l’hameçon dans l’étau. Enrouler la soie floche vert fluo en haut de la courbure et former une petite boule. Fixer la soie de montage noire en commençant à l’oeillet et en allant bloquer la soie floche. Couper la floche et fixer le fil de cuivre. Prendre deux herls de paon et les fixer au niveau du tag fluo.
      Amener la soie de montage à 2 millimètres de l’œillet. Enrouler les herls de paon pour former le corps. Bloquer les herls de paon. Enrouler le fil de cuivre et bloquer. Couper l’excédent. Prélever une plume de cou de poule. En arracher toute les fibres sur un côté du rachis. Fixer la plume par sa pointe au niveau de l’œillet.
      Enrouler la plume de cou de poule comme vous le ferriez avec une collerette traditionnelle. Bloquer la plume après 3 à 5 tours et couper l’excédent. Former la tête et faire un noeud final ou trois fausses clefs, selon vos habitudes. Vernir la tête. Couper la soie de montage, votre GP17 est prête à pêcher.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire