Streamer Vi’VA


    Un modèle réservoir éprouvé


    27 janvier 2005 par Virgile Arnold & David Synold

      Streamer Vi'VA Description

      C’est sans doute un des streamers les plus appréciés par les jeunes et les moins jeunes de mon club de pêcheur à la mouche. Ce n’est pas un hasard. Il est à l’origine de belles et de nombreuses prises en réservoir. S’il intéresse les poissons frais de remise, il est aussi efficace sur les poissons de stock réputés plus difficiles.

      Ce montage à été réalisé par Virgile Arnold, jeune cadet de 15 ans, champion de France rivière 2004. Son VI’VA est un des modèles de base de sa boîte à mouches réservoir. Pas de difficultés particulières pour ce montage simple. Les yeux qui le lestent sont réalisés à partir de deux billes prélevées sur une chaînette de lavabo. La vie du montage est confiée aux fibres de marabout qui devront être présentes en quantité suffisante pour que le steamer nage correctement une fois mouillé. S’il est facile de réduire la queue d’un streamer pendant la pêche, il est plus difficile de l’épaissir ou de la rallonger : pensez y ! L’attractivité et le ciblage se font par le corps en chenille genre Fritz. Dans certaines circonstances et pour atteindre les bonnes profondeurs de pêche rapidement, on peut lester le corps avec des enroulements de plomb. Dans ce cas, attention au lancer.

      Utilisation

      Souvent utilisé en tandem et donc associé à un streamer "flashy" ou "fluo", il sera monté sur une soie flottante ou intermédiaire, plus rarement sur une plongeante. Sur des poissons éduqués ou de stock, les animations lentes, au ras des hauts fonds donnent d’excellents résultats. Sur des poissons frais de remise il convient d’utiliser des animations plus rapides voire très rapides et saccadées.

      Variantes

      Comme pour de nombreux modèles, le streamer "Viva"n’a pas de variante. Il porte le nom d’une association de couleur que l’on peu retrouver pour les boobies et les nymphes à savoir le noir et le jaune fluo ou le chartreuse fluo.

      Liste des matériaux

      Hameçon hampe standard pour streamer, de 6 à 12.
      Soie de montage noire de 4/0 à 6/0.
      fibres de plumes de marabout (ou de dindon) noires.
      Chenille Fritz jaune fluo ou vert chartreuse fluo.
      Deux billes de chaînette de lavabo.

      Montage pas à pas

      Serrer l’hameçon dans l’étau. Fixer au niveau de l’oeillet une paire d’yeux que vous aurez prélevé sur un morceau de chaînette à lavabo . Pour ce faire, former des 8 avec la soie de montage. Prélever une bonne pincée de fibre de marabout et la fixer.
      Utiliser l’excédent de marabout pour donner du volume au corps en l’emprisonnant avec la soie de montage. Après cette opération, couper ce qui dépasse encore. Avec une seconde pincée de fibre de marabout, recommencer la même opération pour obtenir une queue volumineuse. Fixer une chenille Fritz.
      Rouler cette dernière jusqu’aux yeux et bloquer la chenille. Après avoir coupé la chenille au ras faire le noeud final juste devant les yeux. Couper la soie de montage. Vernir le nœud ainsi que la soie entre les yeux , pour renforcer leur fixation et éviter qu’ils ne tournent. Votre mouche est terminée. Bonne pêche !
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire