Où sont passés nos moucheurs ?


    29 avril 2005 par EchosMouche

      Où sont passés nos moucheurs ?Depuis quelque temps une question me taraude. Vous êtes de plus en plus nombreux à vous connecter chaque jour à echosmouche.com. J’en veux pour preuve le million de pages lues par près de trois cent trente cinq mille visiteurs (tout ça !) au cours de l’année passée et les trois cent dix mille pages vues au cours de ce premier trimestre. Ces chiffres devraient, en toute logique, nous faire bondir de plaisir. Eh bien, non ! Malgré ce taux de fréquentation que beaucoup nous envieraient, je vous avoue sincèrement que, parfois, il m’arrive d’avoir des coups de blues. Ce qui me navre, c’est de constater que, de mois en mois, le nombre de visites croît de manière plus que conséquente alors que le nombre d’articles qui nous parvient tend à régresser. J’en viens à me demander où sont passés nos moucheurs passionnés, dynamiques et avant-gardistes qui avaient jusqu’à présent tant de choses à conter ?

      Cette même question, d’autres que nous se la posent mais de manière plus brûlante encore. Je trouve choquant de voir qu’un magazine mouche puisse, aujourd’hui, être dans l’incapacité de paraître en kiosque pour n’être disponible uniquement que ... par abonnement. Pour continuer à nous informer, pour que le pluralisme de l’information ait encore un sens, ce titre - comme tous les autres titres que nous connaissons - a besoin de notre soutien, de celui des annonceurs et des acteurs économiques qui vivent de la pêche à la mouche. Allons nous rester indifférents ou prendre enfin conscience que le sort de ce trimestriel nous concerne tous à des degrés divers ? Serrons-nous les coudes et faisons en sorte, qu’avec notre concours et un renfort publicitaire ponctuel de la part de quelques annonceurs de bonne volonté, ce magazine puisse revenir prochainement dans « les bacs ». Je crois sincèrement que nos espaces de liberté et que le droit à l’information méritent d’être défendus âprement au même titre que nous défendons bec et ongles nos rivières et notre environnement.

      ... Où sont donc passés nos moucheurs ? La saison venant de commencer, je me suis dit que vous étiez probablement au bord de l’eau à l’affût des gobages ridant la surface de l’eau et, de ce fait, peu disponibles. Quelques sorties matinales m’ont malheureusement conforté dans mon doute. Aucun pêcheur à l’horizon. Que diable, mais où donc êtes-vous quand vous ne surfez pas sur le Net ? Quand vous le pourrez, prenez un moment et écrivez-nous ... quelques articles bien pensés.

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire