Le noeud du tisserand


    le raccord soie / bas de ligne idéal


    28 avril 2005 par Thierry Secqueville

      Voici très certainement le noeud de raccord soie bas de ligne le plus utilisé par les moucheurs et ce, depuis bien longtemps. Ce noeud a la particularité d’être réalisable aussi bien à la maison qu’au bord de l’eau et ce, sans matériaux externes (chaussette, raccord conique ou autres).

      Très discret, il ne perturbe pas le passage dans les anneaux de la canne car le brin résiduel se trouve orienté vers l’intérieur donc vers le moulinet.

      Ce noeud ne nécessite qu’un aiguille à coudre que tout moucheur se doit de posséder pour déméler éventuellement un noeud malencontreux sur son bas de ligne. On veillera simplement à la taille du chat de l’aiguille (le trou à l’extrémité) qui devra permettre le passage d’un brin de nylon de 45 à 50/100 de diamètre.

      Une fois terminé, on veillera à le consolider en apposant une goutte de colle rapide résistant à l’eau. Cette opération, bien que facultative, permettra d’assurer une finition parfaite et d’accroître sa résistance à la traction .

      Réalisation :

    • Positionner l’aiguille contre l’extrémité de la soie. Positionner sur cet ensemble l’extrémité du bas de ligne (en opposition).

    • Effectuer une boucle (retour en arrière) du bas de ligne.

    • Bloquer l’ensemble soie, aiguille et boucle de bas de ligne avec les doigts de la main gauche et enrouler l’extrémité du bas de ligne autours de l’ensemble, de la gauche vers la droite.

    • Effectuer au moins 5 enroulements puis introduire l’extrémité du bas de ligne dans le chat de l’aiguille.

    • Bloquer l’ensemble avec les doigts de la main droite puis sortir l’aiguille par la gauche, faisant resortir aussi l’extrémité du bas de ligne par ce même côté.

    • Reserrer bien toutes les spires du noeud et tirer de chaque côté le bas de ligne (à droite) et l’extémité du brin restant (à gauche).

    • Couper à 1 mm le brin de soie dépassant à droite et l’extémité du bas de ligne (à gauche).

    • Consolider le noeud par quelques gouttes de colle rapide résistant à l’eau.

      * Illustrations Thierry Secqueville

        • | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire