Nymphe de Mai


    Une mouche de saison


    28 avril 2005 par Club Mouche Morlaisien

      Nymphe de Mai Description

      C’est la saison de la mouche de Mai ; un moment privilégié en début de printemps que tout moucheur qui se respecte ne manquerait pour rien au monde. Aussi, nous a t’il semblé judicieux de vous proposer ce mois-ci une nymphe dont la réputation n’est plus à faire et qui devrait séduire de nombreuses farios tout en vous procurant quelques belles sensations.

      La forme et les couleurs de cette nymphe respectent à merveille l’aspect général de ces mouches très particulières le plus souvent montées sur hameçon de 10. Le montage de cette artificielle qui nécessite la réalisation de deux boucles à dubbing pourra, en apparence, sembler quelque peu rébarbatif aux monteurs débutants. Il n’en est rien. Ce montage rivière classique, simple et utilisant relativement peu de composants reste, malgré les quelques obstacles que je viens de citer, à la portée de tout monteur.

      Liste des matériaux

      Hameçon standard n° 12 à 14 hampe normale
      Soie de montage marron
      Fibres de queue de faisan commun
      Dubbing masque de lièvre
      Dubbing substitut de phoque marron foncé
      Hackle de coq gris léger/gris rouille

      Montage pas à pas

      Commencer l’enroulement du fil de montage en arrière de l’oeillet et jusqu’à l’amorce de la courbure. Fixer trois fibres de queue de faisan rousses égales à environ deux fois la longueur de la hampe. Les fixer solidement dans l’axe de la hampe. Faire une boucle avec le fil de montage juste au départ des cerques.
      Poisser légèrement la boucle. Insérer dans la boucle une petite mèche de dubbing de lièvre réalisée en roulant quelques pincées de poils entre les paumes de vos mains. Vriller correctement la mêche de dubbing. Tourner le dubbing sur les 2/3 de la hampe environ pour former le corps.
      Refaire une boucle et un dubbing avec une petite mêche de substitut de phoque marron. Vriller le dubbing. Former un thorax un peu plus volumineux que le corps. Bloquer le tout en tête derrière l’oeillet par deux demi clés.
      Présenter puis fixer le hackle de collerette par son talon. Tourner le hackle - deux ou trois tours suffiront- avant de le bloquer en arrière de l’oeillet. Former la tête en vous aidant d’un petit tube plastique fendu sur l’ensemble de sa longueur.
      Terminer la tête en évitant de trop coucher les fibres du hackle. Faire le noeud final. Apposer une goutte de vernis. Le montage est terminé !
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire