Porte-bois


    Efficace tout au long de la saison


    28 avril 2005 par Club Mouche Morlaisien

      Porte-boisDescription

      Les porte-bois sont de précieux indicateurs de l’état de nos cours d’eau. Les trichoptères à tous les stades de leur évolution composent environ 70% de la nourriture des salmonidés ; aussi n’est ce pas un hasard si ce type d’imitation très prenante tout au long de la saison figure en bonne place dans l’inventaire de la plupart de nos boites à mouches.

      Si certains monteurs vont jusqu’à utiliser un brin de laine de couleur crème et un peu de soie noire montées un sur hameçon le tout recouvert d’un véritable fourreau en bois ou composé de petits grains de sables collé à l’époxy, il est tout a fait possible de confectionner une imitation à la fois réaliste et efficace avec les « moyens du bord ».

      Ne vous y trompez pas, ce montage à la portée de tout monteur même débutant, composé de deux brins de soie de montage jaune et noire et d’un dubbing en poils ou en substitut de phoque, malgré sa simplicité déconcertante, est extrêmement pêchant.

      Variantes

      Les amateurs de variantes pourront avantageusement remplacer la soie de couleur jaune utilisée dans la réalisation du corps par une soie de couleur crème.

      Si vous souhaitez imiter un porte-bois dans son fourreau et sans aller jusqu’à utiliser un fourreau naturel que vous pourriez aisément trouver au bord de l’eau, une pincée de poils de lièvre enroulés en dubbing sur les deux tiers arrière de la hampe puis vernis devraient vous permettre de réaliser une imitation somme toute satisfaisante.

      Liste des matériaux

      Hameçon n° 12 à 14 hampe longue
      Soie de montage jaune et noire 6/0
      Dubbing de substitut de phoque noir

      Montage pas à pas

      Commencer les enroulements de soie de montage jaune en arrière de l’oeillet jusqu’à l’amorce de la courbure. Fixer et laisser en attente quelques centimètres de soie de montage noire 6/0. Former un corps le plus régulier possible, long mais pas trop gros. Cercler le corps avec quelques enroulements de fil noir fin avant de le bloquer juste en arrière de l’oeillet.
      Faire quelques enroulements de fil noir fin 6/0 juste derrière l’oeillet. Préparer un dubbing à base de substitut de phoque noir. Le poser sur le fil légèrement poissé. Enrouler le dubbing vers l’avant. Bloquer les enroulements. Former la tête avec le fil noir 6/0. Terminer le montage en vernissant la tête et le corps.
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire