Nymphe de Mai (2)


    Une excellente alternative


    26 mai 2005 par Club Mouche Morlaisien

      Nymphe de Mai Description

      Les éclosions de mouches de mai ont le plus souvent lieu à la fin du mois de mai et pendant la première quinzaine du mois de juin. S’il existe de nombreuses imitations de ce type de mouche, elles sont trop souvent volumineuses, lourdes et très fournies, ce qui fait qu’en final elles flottent relativement mal et ont la fâcheuse tendance à vriller les bas de ligne.

      A partir de ce simple constat, la nymphe de mouche de mai dont nous vous avons déjà présenté un modèle le mois dernier représente une excellente alternative. Ce nouveau montage, simple à réaliser et tout aussi pêchant que le précédent, devrait vous permettre de profiter pleinement de cette période bénie où ces grosses mouches font le bonheur de nos farios.

      Liste des matériaux

      Hameçon n° 12 à 14 hampe normale
      Soie de montage blanc crème
      Fil noir
      Fibres de queue de faisan roux
      Fibres de plume queue de faisanne
      Dubbing blanc crème antron et kapok mélangés

      Montage pas à pas

      Commencer les enroulements de fil de montage depuis l’arrière de l’oeillet jusqu’à l’amorce de la courbure. Fixer trois fibres de queue de faisan. Couper l’excédent de fibres. Au début de la courbure de l’hameçon, bloquer et laisser en attente quelques centimètres de fil noir.
      Avec le fil de montage crème former un corps fusiforme sur les 2/3 arrière de la hampe. Cercler le corps par quelques tours espacés de fil noir. Prélever une pincée de fibres de plume de queue de faisanne zébrée pour simuler le sac alaire.
      Disposer les fibres comme indiqué sur le cliché ci-dessus avant de les bloquer sous quelques tours de soie. Poisser légèrement la soie de montage. Vriller un mélange de fibres de kapok et d’antron blanc crème puis réaliser le thorax. Quelques enroulements de dubbing suffiront à former le thorax. Ne pas oublier de laisser un peu de place à l’arrière de l’oeillet pour la suite.
      Rabattre les fibres de faisanne à l’arrière de l’oeillet. Les bloquer sous quelques tours de soie de montage et deux demi clés. Couper l’excédent de fibres de plume faisanne. Démarrer quelques enroulements de fil noir 6/0 juste en arrière de l’oeillet pour former la tête.
      Ebouriffer légèrement le dubbing de chaque côté du thorax en vous aidant d’une aiguille. Rabattre les fibres vers l’arrière et le long du corps de la nymphe. Vernir la tête. Le montage est terminé !
          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire