Le poser courbe


    avril 2002 par David Synold

      le poser courbe Ce poser peut s’apparenter au comble de la pêche à la mouche ... Je m’explique, en fait le poser courbe est l’aboutissement d’un mauvais lancer, celui précisément que l’on cherche à éviter dans les écoles de pêche, dans les stages ou simplement quand on débute.

      Que l’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas en lançant mal que l’on réussit le poser courbe non, non. La maîtrise de ce poser un peu délicat, demande en premier lieu la maîtrise du lancer droit et si possible celui de revers. C’est seulement après qu’on peut s’entraîner à lancer sur le côté et à rater ses posers volontairement pour en faire de véritables posers courbes. C’est en fréquentant le bord de plusieurs rivières, petites et moyennes en particulier, que je me suis très vite rendu compte des limites du poser classique.

      Face aux courants, contre-courants, veines rapides le long des bordures, rochers et autres obstacles qui sont les meilleurs postes à truite, le poser académique - en ligne - de la soie que j’avais mis quelques belles saisons à maîtriser, ne permet que très rarement d’atteindre efficacement les gobages convoités... J’ai adopté le poser courbe depuis longtemps et j’en fait ma principale manière de poser en y adaptant ma façon de pêcher...

      Une précision encore : inutile de compter vous entraîner sur l’herbe ce type de poser ne s’apprend que sur l’eau... et ce n’est pas gagné d’avance. Le poser courbe révèle son intérêt dans quelques cas précis, mais rien ne vous empêche de l’utiliser plus régulièrement. Le croquis suivant illustre les principales situations où il s’avère incontournable.

      Le contournement d’un obstacle est facilité par le poser courbe, pour attaquer un poisson posté devant un rocher, une souche, etc. Avec ce poser on attaque un poisson plein amont en lui présentant la mouche en premier, et sans le couvrir avec le bas de ligne. Il permet de pêcher indifféremment les deux berges si l’on remonte le cours d’eau.

      La pêche plein en travers ou un quart aval, quand elle est pratiquée en bordure de la berge opposée, se trouve souvent perturbée par la veine de courant centrale. Ce courant tire la soie et entraîne un dragage immédiat. Le poser courbe permet de contrer ce dragage et de laisser la mouche pêcher...

      le poser courbeCoté technique : Le bas de ligne idéal sera d’une longueur comprise entre trois et quatre mètres, de type progressif qui absorbe l’énergie du lancer, pour se se terminer par une pointe de un mètre vingt à un mètre cinquante m en nylon souple. Tout cela a pour effet de faciliter la formation de la boucle qui engendre le poser courbe. Pour la soie, on privilégiera une soie de type DT ou mieux WF mais pas trop lourde ; cinq à six étant un maximum et quatre le meilleur compromis.

      Le lancer qui engendre le poser courbe s’effectue sur le côté, dans un angle compris entre zéro et trente degrés par rapport à l’horizontale (au niveau du coude), comme pour aller poser sous une branche. Comme pour les principaux lancers, il s’inscrit dans un angle de soixante degrés..

      Enchaînez les faux lancers, sans en abuser, pour régler la distance du poser. Après les faux lancers au moment d’attaquer le poser, le lancer avant doit être mou ; pour ce faire il s’effectue avec le poignet plus souple que la normale. La puissance réduite déroule la soie lentement, ce qui empêche le bas de ligne de s’étaler entièrement vers l’avant. Le poids de la mouche aidant le bout de ligne se pose en boucle créant une courbe d’où son appellation de poser courbe.

      Je vous conseille de viser un peu plus long et un peu sur la gauche ou la droite du gobage, selon, cela compense la courbe du bout de ligne. Vous pouvez encore retarder le dragage en accompagnant la dérive de la soie avec le scion de votre canne.

      Amusez-vous bien !

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire