Pêches Sportives N° 56


    bimestriel mai-juin 2005


    mai 2005 par Rédaction Pêches Sportives

      Pêches Sportives N° 56Loi sur l’eau : “Monsieur le Sénateur”,
      (treize journaux de pêche s’adressent aux élus)

      Le projet de loi sur l’eau que le gouvernement s’apprête à soumettre au parlement constitue une très grave renonciation à la protection des milieux aquatiques et cela sous le couvert d’une « pseudo » harmonisation européenne.

      Le nouveau texte remet totalement en cause les articles de loi du code de l’environnement portant sur la protection des milieux aquatiques notamment sur :
      - les débits réservés an aval de prise d’eau dont les valeurs sont revues à la baisse ;
      - les rivières réservées sur lesquelles aucune installation hydroélectrique ne pouvait actuellement voir le jour et dont les critères de sélection deviendront si ténus qu’ils ne s’appliqueront qu’à quelques fractions de rivières ;
      - la libre circulation des poissons dont l’obligation est largement amoindrie ;
      - le curage des ruisseaux du chevelu qui sort maintenant du champ de la future réglementation, réglementation qui ouvre de nouveau la porte à la commercialisation des granulats extraits des cours d’eau.

      Ce projet de loi dévie totalement de son objectif de protection et de restauration des milieux aquatiques, objectif pourtant imposé par la directive cadre européenne sur l’eau au profit d’une logique économique qui va contribuer :
      - à la multiplication anarchique de microcentrales sur la partie la plus fragile (bassin versant et ruisseaux tributaires) de notre réseau hydraulique, et ce, sans effets réels sur la contribution à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (il faudra par exemple anéantir 30% du potentiel écologique des cours d’eau pour gagner 1% de production d’électricité) ;
      - à la multiplication des travaux hydrauliques pour l’« assainissement agricole » ou la pseudo-lutte contre les inondations pour le simple profit des entreprises de travaux publics ;
      - au développement encore plus anarchique des élevages industriels de porcs ou de poulets.

      Au niveau de la pêche de loisir, ce projet vise à marginaliser notre activité, placée au même niveau que l’ensemble des usages dits « récréatifs » de l’eau. Le poisson ne constituera plus explicitement une entité écologique à préserver. Le CSP et ses actions techniques et de police assurées actuellement par la présence de terrain seront dissous, voir muselés, dans l’organigramme des administrations locales dont les préoccupations actuelles visent plus à préserver des lobbies qu’à protéger l’environnement.

      Les soussignés s’adressent à vous, certes en tant que responsables de journaux de pêche, représentant un lectorat cumulé de plus d’un million de personnes, mais ils insistent sur le fait que les questions posées ici vont bien au-delà du débat sur l’avenir - hélas compromis - de la pêche de loisir.

      En faisant aussi peu de cas de la ressource en eau de leur pays, les promoteurs de ce texte :
      - s’exposent à de très lourdes amendes pour non respect de la directive européenne sur le bon état des cours d’eaux à l’échéance 2015 ;
      - contribuent à l’appauvrissement de la qualité et de la quantité de nos ressources aquacoles ;
      - renoncent à imposer le principe de pollueurs-payeurs.

      Enfin, une telle loi n’empêchera pas, au contraire, d’importer des groupes électrogènes an Corse pour pallier l’absence d’eau dans les barrages, de réglementer la consommation d’eau dans un département comme les Deux-Sèvres, en plein hiver, pour cause de pénuries dans les nappes phréatiques et de ne donner à boire aux enfants, aux personnes âgées et bientôt aux adultes que de l’eau en bouteille, l’eau naturelle étant réservée aux cochons.

      Ce n’est pas une loi de protection de l’eau que l’on vous demande de voter.
      Cette loi programme la destruction de nos ressources en eau.
      Et l’histoire en sanctionnera les effets.

      AU SOMMAIRE DU N° 56

      ACTUALITES p.4
      13775 signatures au Sénat
      Amendement cherche sénateur (ou député).
      Propositions d’amendements

      SPECIAL LE COUP DU SOIR p.20
      L’entomologie du coup du soir
      des mouches en tenues de soirée
      Le shopping du crépuscule
      L’actualité des salons
      Montage : 8 mouches indispensables pour le coup du soir

      NOUVELLES p.42
      L’équation du coup du soir
      TECHNIQUE RESERVOIR p. 44
      La mouche de mai en réservoir
      TECHNIQUE LANCER p.50
      Tout commence au mois de mai
      PECHE AUX LEURRES p.54
      Les lipless, ces inconnus.
      CONNAISSANCE DES POISSINS p.60
      La température et ses effets sur les poissons
      PECHE AUX LEURRES p.64
      Osez la couleur !
      MATERIEL p.70
      Cannes à mouche, le temps des extrêmes ...

      TECHNIQUE & TACTIQUE p. 74
      Le pêcheur du troisième type
      La gamme de lunettes polarisantes Maui Jim
      Et, si on pêchait léger !
      Test : barque Linder 35
      Shopping pêche aux leurres

      OU PECHER ? p.80
      L’espadon met les voiles
      Promotion à l’Africa Bijagos Tarpon Club
      Pêche à la mouche dans le Val d’Aran
      Stages de pêche à la mouche avec Hervé Thomas
      Stages de pêche à la mouche avec Jean-Luc Belou

      LE JOURNAL DES DETAILLANTS/PA p.94
      Des nouvelles de l’ouverture 2005
      PETITES ANNONCES/LIBRAIRIE p.98

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire