Voyages de Pêche N° 51


    bimestriel juin-juillet 2005


    juin 2005 par Voyages de Pêche

      Voyages de Pêche N° 51 EDITORIAL
      Une lagune massacrée

      Lu dans une newsletter d’Angling Report, la fermeture du Cannon Island Lodge de la lagune de Brus située dans la région de “Gracias a Dios” sur la côte Atlantique du Honduras. Une fermeture due à la raréfaction des tarpons et des snooks à cause d’une pêche commerciale intensive au filet dans la lagune et au chalut le long des côtes. Petit pincement au coeur car en juillet 1994 j’avais séjourné une semaine dans le village de Brus Laguna en compagnie d’un copain canadien rencontré sur un flat de l’île d’Utila. Un indien Miskito du nom d’Ignacio nous avait emmenés en pirogue pêcher la “boca” de la lagune où nous avions bivouaqué dans un campement de chasseurs d’iguanes. A l’époque nous n’avions vu aucun filet et un seul bateau du Cannon Island Lodge était de sortie. Nous avions pris de superbes snooks et quantités de carangues, cinq ou six tarpons de plus ou moins 50 kilos avaient vidé les bobines de nos lancers légers et nous nous étions fait dévorer vivants par les « mout mout ».
      Bref, une belle expérience !

      La pêche sportive s’arrête donc faute de poissons à Brus Laguna. La preuve que tout peut changer très vite lorsque des sites aussi confinés q’une embouchure de lagune sont attaqués de toutes parts, et si, par dessus le marché, les pêcheurs sportifs s’en mêlent en prélevant plus de poissons que de raison, notamment les gros spécimens reproducteurs.
      Aux dernières nouvelles les lagunes du Gabon subiraient encore les agressions de chalutiers aux abords même des embouchure, et, question “catch & release”, on est encore loin du comportement généralisé et responsable si je regarde bien les photos de grosses carpes rouges et de tarpons au portique que nous recevons ici à la rédaction de Voyages de Pêche. Des poissons magnifiques qui pour la plupart auraient pu être pris en photo au sortir de l’eau avant d’être relâchés ...
      Ne serait-il pas temps de réagir, avant qu’il ne soit trop tard, avant que les propriétaires de certains camps de pêche du Gabon ou d’autres destinations africaines ne mettent la clef sous la porte ?
      Nous aurons certainement l’occasion d’en reparler. - Julien Lajournade

      AU SOMMAIRE DU N° 51

      Rendez-vous de MVP p.4/5
      Actualités p.6/16
      Belles prises p.18
      Produits nouveaux p.20/23
      Produits nouveaux nautisme p.24/25
      Ils en reviennent, ils racontent : Maurice, Argentine, Guinée Bissau, Chili, Panama, Cameroun, Gabon. p.26/31
      Madagascar, Paradisiaques terres rouges p.34/40
      Cameroun, Marlins bleus et carpes rouges de Kribi p.42/49
      Sultanat d’Oman, Pêche le long des côtes de l’Arabie heureuse p.50/61
      Canaries, Dans les Abysses d’El Hierro p.62/65
      Océan Indien, Terrifiantes GT de Rodriguesp.66/42
      Irlande, Grand week-end sur le Lough Ramor p.74/77
      Danemark, Les truites de mer du Jutland p.78/82
      Bien s’équiper : Partez pêcher léger p.84/86
      Montages et astuces, Montage anti-vrillage pour la palangrotte profonde p.88
      Le ventre de bonite : 100% naturel et ultra-efficace p.89
      Mouche : Sélection pour le soleil de minuit de la Laponie Suédoise p.90/91
      Idées de voyages p.92/100
      Paroles de pros : Costa Rica, Madagascar, Côte d’Ivoire, Bijagos, Irlande p.102/106
      Abonnement et anciens numéros p.108/109
      Petites annonces classées de MVP p.110/113
      Récit : Maurice Constantin-Weyer. p.114

          | Réagir à cet article | Rechercher | Dans la même rubrique |

            Copyright echosmouche.fr
            Tous droits de diffusion et de reproduction réservés - Système de Gestion de contenu spip(3.0.17)
            Sommaire La Lettre d'echosmouche.fr Concours Auteurs Trophée Echos Mouche Nous écrire